L’impression de prospérité ressort de tous les témoignages entre le Xe et le XIIIe siècle : intensification de l’agriculture, croissance démographique, multiplication et l’expansion des villes
L’impression de prospérité ressort de tous les témoignages entre le Xe et le XIIIe siècle : intensification de l’agriculture, croissance démographique, multiplication et l’expansion des villes ©Getty -  Heritage Images
L’impression de prospérité ressort de tous les témoignages entre le Xe et le XIIIe siècle : intensification de l’agriculture, croissance démographique, multiplication et l’expansion des villes ©Getty - Heritage Images
L’impression de prospérité ressort de tous les témoignages entre le Xe et le XIIIe siècle : intensification de l’agriculture, croissance démographique, multiplication et l’expansion des villes ©Getty - Heritage Images
Publicité

Les deux siècles qui suivirent la conquête normande par Guillaume en 1066 furent marqués par d’importants changements qui firent de ce pays l’un des royaumes les mieux administrés d’Europe. Le modèle de féodalité normand organise la société, et les relations marchandes la rendent prospère...

Avec
  • Frédérique Lachaud Maître de conférences d'histoire médiévale à l'Université de Paris IV - Sorbonne
  • Mathieu Arnoux Historien, directeur d’études à l’EHESS, professeur à l’Université Paris Cité

Nous entamons aujourd’hui une nouvelle série consacrée aux origines de la puissance économique britannique. La saga du Brexit a failli s’achever une fois pour toute ce jeudi 31 octobre, mais ce matin, Bruxelles a accepté un nouveau report de trois mois. Alors que l’actualité d’Albion tourne en rond, c’est son histoire que nous allons examiner et en particulier les fondements de sa prospérité. Demain, nous assisterons à la naissance de la City au 17ème siècle. Mercredi, cap sur l’empire colonial britannique à l’heure de son apogée. Jeudi enfin nous nous pencherons sur les années Tchatcher et le choc néolibéral. Mais d’abord, la bataille d’Hastings nous attend ainsi que les troupes de Guillaume le Conquérant…

Références sonores : 

  • Extrait du discours de Guillaume à ses troupes avant la bataille de Hastings tel que rapporté dans Les Chroniques de Normandie (1301-1500)
  • Extrait du film d'animation Robin des bois de Walt Disney (1973)
  • Lecture d’un extrait d’Ivanhoé de Walter Scott (1819)
  • Lecture d’un extrait de la chronique de l’historien Henri de Huntingdon (vers 1150)
  • Extrait du film Un Lion en hiver (1968)

Musiques : 

  • Générique : "Time is the enemy" / Quantic

L'équipe

Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Production déléguée
Philippe Baudouin
Réalisation
Paloma Soria Brown
Collaboration
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Chronique
Aliette Hovine
Collaboration
Anne Depelchin
Réalisation