Des salariés de l'aciérie d'Ascoval (Saint-Saulve, Nord) protestent contre la fermeture de leur usine
Des salariés de l'aciérie d'Ascoval (Saint-Saulve, Nord) protestent contre la fermeture de leur usine ©AFP - FRANCOIS LO PRESTI
Des salariés de l'aciérie d'Ascoval (Saint-Saulve, Nord) protestent contre la fermeture de leur usine ©AFP - FRANCOIS LO PRESTI
Des salariés de l'aciérie d'Ascoval (Saint-Saulve, Nord) protestent contre la fermeture de leur usine ©AFP - FRANCOIS LO PRESTI
Publicité

Après les espoirs de 2017, l'industrie française est rattrapée par la tempête. Les mauvais indicateurs et les menaces de fermetures de sites se multiplient. Est-il encore possible de sauver l'industrie française ?

Avec
  • Bruno Grandjean président de la Fédération des Industries Mécaniques, et président du directoire de REDEX, groupe industriel français spécialisé dans la mécanique fine
  • Caroline Mini chef de projet à La Fabrique de l'industrie.
  • Marie-Claire Cailletaud Responsable confédérale pour l'industrie de la CGT

Aujourd’hui on s’intéresse aux espoirs déçus de l’industrie française. L’année 2017 avait suscité de grandes espérances : pour la première fois depuis dix ans, le nombre d’usines progressait en France ; de nouveaux emplois ont été créés et l’industrie française a attiré davantage d’investisseurs étrangers. 

Un enthousiasme qui a été rapidement douché par le retour des destructions d’emplois, la baisse des exportations et, bien sûr,  la multiplication de sites menacés, à commencer par l’aciérie Ascoval de Saint-Saulve. 

Publicité

Alors, la France a-t-elle abandonné son industrie ? Quel est aujourd’hui l’état de ce secteur qui ne représente plus que 10% du PIB français ? Et comment redresser l’industrie tricolore ?

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Archives 

• Emmanuel Macron le 26 mars 2018

• Georges Pompidou le 19 mai 1969

Musiques

• Warren Zevon, "The Factory" (Virgin Music)

• Générique : Quantic, "Time is the ennemy" (Café del Mar Music)

L'équipe

Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Arjuna Andrade
Collaboration
Cédric Fuentes
Collaboration
Elisabeth Miro
Réalisation
Julie Delabrosse
Collaboration
Louis Drillon
Collaboration