Christine Lagarde, Présidente de la Banque centrale européenne, et Bruno Lemaire, Ministre de l'Economie
Christine Lagarde, Présidente de la Banque centrale européenne, et Bruno Lemaire, Ministre de l'Economie
Christine Lagarde, Présidente de la Banque centrale européenne, et Bruno Lemaire, Ministre de l'Economie ©AFP - FRANÇOIS WALSCHAERTS
Christine Lagarde, Présidente de la Banque centrale européenne, et Bruno Lemaire, Ministre de l'Economie ©AFP - FRANÇOIS WALSCHAERTS
Christine Lagarde, Présidente de la Banque centrale européenne, et Bruno Lemaire, Ministre de l'Economie ©AFP - FRANÇOIS WALSCHAERTS
Publicité
Résumé

« Quoi qu’il en coûte », milliards débloqués en urgence, planche à billet qui tourne à plein régime... l’argent semble couler à flots face à la situation d’urgence à la fois sanitaire et économique. Mais peut-on vraiment y croire ? A-t-on trouvé de l’argent magique ?

avec :

Laurence Scialom (Professeur à l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense), Jean-Marc Daniel (économiste, professeur émérite à l'ESCP Europe).

En savoir plus

Aujourd'hui nous nous posons la question de l'argent magique. Depuis le début de la crise engendrée par la covid 19 on a l’impression que les robinets se sont ouverts, sans que cela ne soit véritablement problématique, et que les mécanismes monétaires (au niveau européen notamment), permettent aux économies d’être financées indéfiniment par la dette.

Que se passe-t-il lorsqu’on crée une montagne de monnaie pour financer le déficit ? Quels sont les conditions qui permettent d’y croire, et quels sont les risques ? Un sujet qui nous permet d’aborder les grandes lignes d’opposition autour du rôle de la monnaie dans la théorie économique avec nos invités Laurence Scialom, professeure des Universités en économie à Paris X Nanterre et Jean-Marc Daniel, économiste, professeur émérite à l'ESCP Europe. 

Publicité

La monétisation est plus ou moins interdite. Normalement, la vocation de la Banque centrale c'est de lutter contre l'inflation, ça n'est pas de racheter systématiquement la dette des pays - Jean-Marc Daniel

Ce dont il faut s'inquiéter c'est que la crainte de la dette fasse que, trop vite, les gouvernements resserrent les boulons, veuillent maîtriser la dette publique et donc ne fassent pas les investissements requis dans la transition écologique. Là, ce n'est pas un problème de macroéconomie, c'est un problème de survie de l'humanité - Laurence Scialom

Références sonores :

  • Extrait interview de Bruno Le Maire, France Inter, 7 février 2018
  • Extrait allocution d'Emmanuel Macron, 14 juin 2020

Références musicales :

  • Let’s dance - Benny Goodman and his orchestra