L'économiste Claude Gruson lors d'un débat télévisé avec Jean François Kahn (Europe n°1), Philippe Simonnot (Le Monde), Jean Matouk (Le Nouvel Observateur) et Serge Bernard (France Soir), 30 septembre 1974
L'économiste Claude Gruson lors d'un débat télévisé avec Jean François Kahn (Europe n°1), Philippe Simonnot (Le Monde), Jean Matouk (Le Nouvel Observateur) et Serge Bernard (France Soir), 30 septembre 1974 ©AFP - Raymond Mahut / INA
L'économiste Claude Gruson lors d'un débat télévisé avec Jean François Kahn (Europe n°1), Philippe Simonnot (Le Monde), Jean Matouk (Le Nouvel Observateur) et Serge Bernard (France Soir), 30 septembre 1974 ©AFP - Raymond Mahut / INA
L'économiste Claude Gruson lors d'un débat télévisé avec Jean François Kahn (Europe n°1), Philippe Simonnot (Le Monde), Jean Matouk (Le Nouvel Observateur) et Serge Bernard (France Soir), 30 septembre 1974 ©AFP - Raymond Mahut / INA
Publicité

Entre les chercheurs et les citoyens se trouvent les médias, jouant le rôle de medium, de moyen d’accès et de transmission pour le grand public de la théorie économique. Mais comment remplissent-ils ce rôle ? Sont-ils réellement un relai ou un bien un obstacle pour le pluralisme de la pensée ?

Avec
  • Nadine Toussaint-Desmoulins Professeure émérite en sciences de l'information et de la communication à l'université Panthéon-Assas (Paris 2)
  • Laurent Mauduit Journaliste, co-fondateur du site Mediapart.

Troisième jour de notre série consacrée aux économistes de tous bords… Hier, nous avons parlé de l’enseignement et de la recherche, ainsi que des querelles de chapelles. Aujourd’hui, nous nous interrogeons sur le poids et l’orientation de la parole des économistes dans les médias. Les médias sont l’un des rouages importants de la circulation de la pensée économique. Une pensée qui se heurte souvent à la complexité des concepts et des modèles qu’elle utilise. C’est pourquoi, l’économie est soumise, dans les médias, à plusieurs types de traitements : celui des journalistes, des éditorialistes et celui des experts. Depuis de nombreuses années, des organisations militantes dénoncent une sélection et un traitement arbitraires, à la fois des sujets économiques abordés et des intervenants consultés. Alors, certaines actualités sensibles seraient-elles esquivées par les grands groupes de presse ? Et la parole confisquée par un cercle d’économistes devenus experts de la discipline médiatique ?

"L'économie des médias connaît d'importants bouleversements actuellement : il y a abondance et concurrence de chaînes, majoritairement privées, et derrière ces chaînes, des propriétaires de grands groupes." (Nadine Toussaint-Desmoulins)

Publicité

Pour évoquer la parole des économistes dans les médias, nous accueillons aujourd’hui Laurent Mauduit, écrivain, journaliste, co-fondateur de Mediapart, auteur de Main basse sur l'information, publié aux éditions Don Quichotte, et Nadine Toussaint-Desmoulins, professeur émérite à l’Université Paris II, auteure du "Que Sais-Je" L’économie des médias aux PUF. 

"Les maux qui pèsent sur la presse sont l'affairisme et le présidentialisme : un système politique construit sur le face-à-face entre le monarque républicain et le peuple. Tout ce qui s'interpose n'a pas de légitimité." (Laurent Mauduit)

Références sonores :

  • Léon Zitrone interrogeant Alain Peyrefitte sur la première chaîne de l'ORTF, 20 avril 1963
  • Nicolas de Tavernost, interrogé par Maïtena Biraben, dans Le Supplément, Canal+, 31 mai 2015
  • Hubert-Félix Thiéfaine, "Médiocratie", extrait de l'album Stratégie de l'inespoir (Lilith, 2014)
  • Michel Godet, au micro de Didier Adès et Dominique Dambert, dans Rue des entrepreneurs, France Inter, 17 mars 2007
  • Thomas Guénolé, au micro de Christophe Hondelatte, dans Hondelatte raconte, Europe 1, 25 septembre 2017
  • Eddy de Pretto, "Ego", extrait de l'album Cure (Initial, 2018)
  • Quantic, "Time Is The Enemy", extrait de l'album The 5th Exotic, Tru Thoughts, 2001 (générique)
Entendez-vous l'éco ?
58 min

L'équipe