Une manifestation a Montpellier le 9 mai 2019 pour s'opposer à la réforme de la fonction publique prévue par Emmanuel Macron. ©AFP - PASCAL GUYOT
Une manifestation a Montpellier le 9 mai 2019 pour s'opposer à la réforme de la fonction publique prévue par Emmanuel Macron. ©AFP - PASCAL GUYOT
Une manifestation a Montpellier le 9 mai 2019 pour s'opposer à la réforme de la fonction publique prévue par Emmanuel Macron. ©AFP - PASCAL GUYOT
Publicité
Résumé

Avec la crise économique provoquée par l'épidémie de Covid-19, la question du chômage se pose avec une force accrue. Quelle réponse l'Etat peut-il - ou doit-il - apporter pour résoudre cette problématique ?

avec :

François Ecalle (Ancien magistrat à la Cour des comptes, président de Fipeco, association d'information sur les finances publiques), Christophe Ramaux (Économiste, chercheur au Centre d’Economie de la Sorbonne (Université Paris 1), membre des Economistes atterrés).

En savoir plus

Nous sommes le 25 février 1848 : des dizaines de milliers de travailleurs manifestent à Paris et réclament le droit au travail. Ce jour-là, des ouvriers forcent les portes de l’hôtel de ville ; ainsi Karl Marx décrit-il la scène : "Un ouvrier, nommé Marche, dicta le décret où le gouvernement provisoire, à peine formé, s’engageait à fournir du travail à tous les citoyens". C’est la première formulation de ce « droit au travail », qui débouchera le lendemain sur la création des “Ateliers nationaux”. C'est un épisode qui constitue la toile de fond de notre réflexion sur l’Etat employeur : quel est son rôle et quelle réelle efficacité de l’emploi public? 

Pour en parler, nous recevons Christophe Ramaux, maître de conférence à l'université Paris I, membre des économistes atterrés et François Ecalle, ancien rapporteur général sur la situation et les perspectives des finances publiques.

Publicité

La part de l’emploi public dans l’emploi total - en comptant large - est de 22%. C’est exactement le même chiffre depuis 40 ans, ça n’a pas changé. On peut dire que c’est choquant : le champ d’excellence des missions de service public est l’éducation, la santé, la culture… or plus des sociétés s’enrichissent, plus elles devraient consacrer de moyens pour ces domaines-là. - Christophe Ramaux

Les besoins en services publics sont potentiellement illimités. Nous aurons toujours besoin de plus d’éducation, d’un meilleur environnement, d’une meilleure santé, d’être mieux accompagnés, etc. Le problème c’est qu’il s’agit de dépenses publiques qui sont financées par des impôts. Or, les impôts ne sont pas potentiellement infinis. - François Ecalle

Références

L'équipe

Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Antoine Jourdan
Collaboration
Léa Sabourin
Collaboration
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Production déléguée
Philippe Baudouin
Réalisation
Aliette Hovine
Collaboration
Anne Depelchin
Réalisation