La mesure de la dette
La mesure de la dette ©Getty - Ramin Talaie/Corbis
La mesure de la dette ©Getty - Ramin Talaie/Corbis
La mesure de la dette ©Getty - Ramin Talaie/Corbis
Publicité

Souvent perçue comme un phénomène sans matérialité, déconnecté, la dette, dépassant ainsi l'entendement, n'en est pas moins un instrument politique de pouvoir et de contrôle. Car lorsqu'il s'agit de la réduire, l'impact sur les politiques publiques s'inscrit alors dans une froide réalité.

Avec
  • Eric Toussaint maître de conférences à l'université de Liège, président du Comité pour l'Annulation de la Dette du Tiers Monde (CADTM), récemment missionné par la présidente du parlement grec pour mener un audit sur la dette Grecque
  • Jean-Clet Martin philosophe et romancier. Spécialiste de Derrida et de Deleuze, et ancien directeur de programme au Collège international de philosophie
  • Benjamin Lemoine sociologue, chercheur au CNRS et à l’Institut de recherche interdisciplinaire en sciences sociales (IRISSO – université Paris-Dauphine)

Dernier épisode de notre série consacrée aux mirages de la dette : après avoir  examiné les fondations de notre système capitaliste sous perfusion, retracé l’histoire des banqueroutes de l’Etat français et exploré les affres d’une vie à crédit, on s’intéresse aujourd’hui à la construction politique de la dette.

Dès le 18ème siècle, Adam Smith annonçait la « ruine de toutes les grandes nations européennes » sous l'effet de l'« énorme dette » accumulée par chacune d’entre elles. Une rhétorique aux accents résolument modernes. La dette publique et les risques qu’elles feraient courir à notre économie apparaissent désormais comme un argument d’autorité en faveur de la rigueur budgétaire la plus stricte.

Publicité

Alors, le récit de la dette, cette chronique d’une catastrophe annoncée, est-il en réalité une fiction politique ? Comment l’endettement est-il devenu un instrument de pouvoir ? 

Références sonores : 

  • Extrait des Pourparlers de Gilles Deleuze
  • Emmanuel Todd / Ce soir ou jamais - France Télévision 
  • François Bloch-Lainé / Les matinées de France Culture (01/01/1985)
  • Thierry Breton / Inter soir 19h00 (14/12/2005)
  • François d’Aubert, ministre du budget, sur la nécessité de réduire les déficit pour répondre aux critères de Maastricht en vue de l’accession à la monnaie unique / Questions par A + B - Inter matin. En compagnie de Patricia Martin (21/09/1995)

Musiques : 

  • Take it to the bank / Sugaray Rayford
  • Million dollar baby / Shenley & Annette
  • Générique : Time is the enemy / Quantic

L'équipe

Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Arjuna Andrade
Collaboration
Cédric Fuentes
Collaboration
Elisabeth Miro
Réalisation
Iseult Sicard
Collaboration
Aliette Hovine
Collaboration
Louis Drillon
Collaboration