Henri Matisse, "La Danse", 1910, huile sur toile, 260 × 391 cm, Musée de l'Ermitage (Saint-Saint-Pétersbourg, Russie)
Henri Matisse, "La Danse", 1910, huile sur toile, 260 × 391 cm, Musée de l'Ermitage (Saint-Saint-Pétersbourg, Russie) - Domaine public
Henri Matisse, "La Danse", 1910, huile sur toile, 260 × 391 cm, Musée de l'Ermitage (Saint-Saint-Pétersbourg, Russie) - Domaine public
Henri Matisse, "La Danse", 1910, huile sur toile, 260 × 391 cm, Musée de l'Ermitage (Saint-Saint-Pétersbourg, Russie) - Domaine public
Publicité

La crise de 2008 a marqué un retour du thème des inégalités dans le débat public. Mais quels sont les facteurs sociaux, politiques, économiques et culturels qui ôtent à notre désir de justice social son efficacité motivationnelle ? Quel rôle pour les individus dans la construction des solidarités ?

Avec
  • Patrick Savidan Philosophe, professeur de philosophie politique à l’Université Paris-Est Créteil, co-fondateur et président de l’Observatoire des inégalités
  • Mélanie Plouviez Maîtresse de conférences en philosophie à l’université Côte d’Azur, en charge du pilotage du projet de recherche « Philosophie de l’héritage » financé par l’Agence Nationale de Recherche
  • Nonna Mayer Politologue, directrice de recherche émérite au CNRS, rattachée au Centre d’études européennes de Sciences Po

"Le mot 'égalité' est un mot extraordinairement piège car il renvoie à des réalités très différentes." (Nonna Mayer)

Comme tous les jeudis notre série s’achève par un débat. Cette semaine, nous avons sondé les inégalités - ce qui les crée, ce qui les nourrit, ce qui les renforce, et ce qui pourrait peut-être les combattre. Des inégalités multiples, qui puisent souvent leurs origines dans des ancrages historiques, pour prendre ensuite des formes sociales et économiques. Même différentes, une sorte de fil invisible semble néanmoins lier les inégalités entre elles et les entraîner dans un cercle vicieux - vicieux tant pour l’individu-victime que pour la société qui l’entoure. Car, comme le démontrent de manière cynique les économistes, “trop d’inégalités nuisent à la croissance” et, à terme, au bien-être de tous. Alors, face à ce constat comment expliquer la crise qui entoure la solidarité - à laquelle nous avons pourtant tous égoïstement intérêt ? Existerait-il au fond, des inégalités que nos sociétés souhaiteraient secrètement perpétuer ?

Publicité

"La question est de savoir si la conscience des inégalités suffit à les réduire. Si elles relèvent d'une situation institutionnelle, alors cette seule conscience ne suffira pas." (Mélanie Plouviez)

Références sonores : 

  • Quantic, "Time Is The Enemy", extrait de l'album The 5th Exotic, 2001 (générique)
  • Lecture d'un extrait d'Alexis de Tocqueville, De la démocratie en Amérique, deuxième livre, 1840
  • Eddy Mitchell, "Société anonyme", extrait de l'album Seul, 1966
  • Arlette Laguiller, alors candidate Lutte Ouvrière aux élections présidentielles, archive INA du 14 avril 1988
  • Robert Castel, sociologue, dans un entretien réalisé par l’association Uniopss, le 13 mars 2012 
  • Beck, "Loser", extrait de l'album Mellow Gold, 1994
59 min

L'équipe

Portrait de Maylis Besserie
Portrait de Maylis Besserie
Maylis Besserie
Production
Arjuna Andrade
Collaboration
Cédric Fuentes
Collaboration
Julien Rosa
Collaboration
Marie Plaçais
Réalisation
Louis Drillon
Collaboration