Jerry Hopper, "Hold-up au quart de seconde" ("Blueprint for Robbery"), Paramount Pictures, 1961
Jerry Hopper, "Hold-up au quart de seconde" ("Blueprint for Robbery"), Paramount Pictures, 1961
Jerry Hopper, "Hold-up au quart de seconde" ("Blueprint for Robbery"), Paramount Pictures, 1961 ©AFP - Archives du 7e Art / Photo 12
Jerry Hopper, "Hold-up au quart de seconde" ("Blueprint for Robbery"), Paramount Pictures, 1961 ©AFP - Archives du 7e Art / Photo 12
Jerry Hopper, "Hold-up au quart de seconde" ("Blueprint for Robbery"), Paramount Pictures, 1961 ©AFP - Archives du 7e Art / Photo 12
Publicité
Résumé

Quand des cadres de grandes banques jouent avec les règles, cela peut produit une véritable criminalité en col blanc dont le rôle dans l'éclatement des grandes crises financières contemporaines est majeur. Comment ces mécanismes de fraude se mettent-ils en place, et quels moyens pour les empêcher ?

avec :

Pierre Lascoumes (Sociologue et juriste), Aurore Lalucq (Députée européenne Place Publique, économiste).

En savoir plus

"On sait que la criminalité en col blanc a un impact majeur sur les crises financières. Elle vient alimenter des bulles déjà hypertrophiées. Et au moment où la bulle éclate, c'est là qu'on découvre, la plupart du temps, la fraude." (Aurore Lalucq)

Troisième jour de notre série consacrée à la criminalité en col blanc. Hier il était question de paradis fiscaux et d’économie offshore. Aujourd’hui, nous nous lançons - tels des profilers - sur la piste d’une espèce particulière de criminels économiques. Ceux qui ont pris part à la grande fraude collective menant à la crise. Ici commence l’enquête. La déréglementation a-t-elle fait de la sphère financière un terreau privilégié du crime économique? Quel portrait-robot peut-on faire des délinquants de la finance? Que dire de leur modus operandi ? Enfin, qui de l’acteur ou du système, est à l’origine du mal ? Autant de points à résoudre, pour tenter d’identifier les responsabilités, dans l’avènement d’une crise dont nous sommes collectivement les victimes.

Publicité

Pour parler de fraude criminelle et de crises, nous accueillons aujourd’hui Aurore Lalucq, économiste, co-directrice de l’Institut Veblen pour les réformes économiques, auteure Des Banquiers contre les banques - Le rôle de la criminalité en col blanc dans les crises financières, publié en 2015 aux éditions Charles Léopold Mayer. Avec nous également, Pierre Lascoumes, sociologue, directeur de recherche honoraire du CNRS rattaché au Centre d’études européennes et Sciences Po, auteur de Sociologie des élites délinquantes, de la criminalité en col blanc à la corruption politique, paru chez Armand Colin.

"Cette culture de la dérégulation dans le milieu politique est le produit du lobbying mené par les plus grands acteurs économiques, qui n'ont de cesse, à certains moments, d'avoir besoin de règles pour se protéger de la concurrence [...], et à d'autres, au contraire, de souhaiter que les normes étatiques soient les plus faibles possible pour pouvoir fonctionner selon leur propre logique." (Pierre Lascoumes)

Références des sons et musiques diffusés :

  • Jean de Maillard, au micro de Sylvain Bourmeau, La Suite dans les idées, France Culture, 6 février 2010
  • André Orléan, au micro de Monique Canto-Sperber, Questions d'éthique, France Culture, 8 août 2009
  • Fauve, "Bermudes", extrait de l'album Vieux Frères - Partie 2 (Fauve Corp, 2015)
  • Extrait de l'audition d'Alan Greenspan par le United States House Committee on Oversight and Government Reform, C-SPAN, 23 octobre 2008
  • Jean-François Gayraud, au micro d'Antoien Garapon, Le Bien commun, France Culture, 24 avril 2014
  • Massive Attack, "Unfinished Sympathy", extrait de l'album Blue Lines (Virgin, 1991)

Générique : Quantic, "Time Is The Enemy", extrait de l'album The 5th Exotic (Tru Thoughts, 2001)

Références

L'équipe

Maylis Besserie
Production
Arjuna Andrade
Collaboration
Cédric Fuentes
Collaboration
Julien Rosa
Collaboration
Marie Plaçais
Réalisation
Louis Drillon
Collaboration