La liberté à tout prix

Milton Friedman en 1983
Milton Friedman en 1983 ©Getty -  Corbis
Milton Friedman en 1983 ©Getty - Corbis
Milton Friedman en 1983 ©Getty - Corbis
Publicité

Du monde universitaire au monde de politique, Milton Friedman a marqué la seconde moitié du XXe siècle. Quelle était sa vision du monde et quelle cohérence y a-t-il eu entre ses divers engagements ?

Avec
  • Béatrice Cherrier Historienne de l'économie, Chargée de recherche CNRS et THEMA, Université de Cergy Pontoise

Cette semaine, Entendez-vous l'éco ? rediffuse notre série : "Qui a peur de Milton Friedman ?", diffusée pour la première fois sur France Culture le 19 janvier 2021. Aujourd'hui, la liberté à tout prix.

Milton Friedman semble faire partie des économistes clivants de la science économique en France aujourd’hui. Grande figure du néolibéralisme, on lit volontiers dans ses idées sur le monétarisme, la fiscalité, les privatisations et la déréglementation les inspirations directes des politiques économiques menées par Ronald Reagan aux États-Unis,  Margaret Thatcher au Royaume-Uni et Augusto Pinochet au Chili, mais aussi par Mart Laar en Estonie, Davíð Oddsson en Islande ou encore de Brian Mulroney au Canada.

Publicité

Milton Friedman semble faire partie des économistes clivants de la science économique en France aujourd’hui. Grande figure du néolibéralisme, on lit volontiers dans ses idées sur le monétarisme, la fiscalité, les privatisations et la déréglementation les inspirations directes des politiques économiques menées par Ronald Reagan aux États-Unis,  Margaret Thatcher au Royaume-Uni et Augusto Pinochet au Chili, mais aussi par Mart Laar en Estonie, Davíð Oddsson en Islande ou encore de Brian Mulroney au Canada.

Pour Milton Friedman, les marchés sont à la fois efficaces et justes. - Béatrice Cherrier

Si Friedman est loin d’être le seul économiste à s’être investi politiquement, son engagement est l’un des points les plus saillants de sa personnalité. Du scientifique au politique, quelle cohérence y a-t-il entre ses démonstrations économiques et de son activisme politique, pour revenir aux origines de sa philosophie et de sa conception centrale de la liberté ? Entre incidences biographiques, influences scientifiques et preuves empiriques, ses théories structurent une vision du monde au sein de laquelle les marchés sont à la fois efficaces et justes : deux raisons qui le poussent à défendre la préservation des marchés.

Selon Friedman, les individus ne sont pas systématiquement rationnels, mais la théorie économique marche bien lorsqu’on fait comme si c’était le cas. - Béatrice Cherrier

Si l’on ne peut distinguer les convictions « positives » de Friedman de ses convictions « politiques », comment comprendre le système de croyances dans lequel se sont forgées son idéologie néolibérale et ses théories économiques ? Comment s’est construit ce libéralisme économique qui a façonné sa vision du monde ? Pour parler de Friedman et de son oeuvre, nous avons invité Béatrice Cherrier, historienne de l’économie, chargée de recherche CNRS et CREST, professeur adjointe à l'école Polytechnique.

Entendez-vous l'éco ?
58 min

Références sonores

Références musicales

L'équipe