Le minage est une opération qui consiste à valider une transaction, réalisée par exemple en bitcoins, en cryptant les données et à l'enregistrer dans la blockchain.
Le minage est une opération qui consiste à valider une transaction, réalisée par exemple en bitcoins, en cryptant les données et à l'enregistrer dans la blockchain.
Le minage est une opération qui consiste à valider une transaction, réalisée par exemple en bitcoins, en cryptant les données et à l'enregistrer dans la blockchain.  ©AFP - MATT LOHSTROH/ HO
Le minage est une opération qui consiste à valider une transaction, réalisée par exemple en bitcoins, en cryptant les données et à l'enregistrer dans la blockchain. ©AFP - MATT LOHSTROH/ HO
Le minage est une opération qui consiste à valider une transaction, réalisée par exemple en bitcoins, en cryptant les données et à l'enregistrer dans la blockchain. ©AFP - MATT LOHSTROH/ HO
Publicité
Résumé

Pour être valide, un échange doit être encadré, comme une transaction monétaire l'est par une banque, ou bien reposer sur une relation de confiance entre les deux agents. La promesse de la blockchain, c’est la suppression des intermédiaires et la confiance à grande échelle.

avec :

François Hiault (Consultant chez Accuracy), Laurent Leloup (Entrepreneur, consultant et conférencier).

En savoir plus

La blockchain n'est pas la révolution : ce n'est que l'outil d'un monde qui est déjà en révolution. On a connu le web dans les années 1980 et surtout 1990, les réseaux sociaux qui ont suivi, et aujourd'hui la blockchain est une couche technologique supplémentaire qui apporte de la distribution et de la décentralisation à tous les étages. - Laurent Leloup

La blockchain est une technologie qui s’inscrit à la fois dans la continuité de l’évolution des techniques et de notre rapport à la valeur monétaire mais qui entraîne aussi une rupture forte puisqu’elle induit par essence une décentralisation à grande échelle. Dans la continuité d’Internet, c’est une innovation technologique structurelle qui apporte une réponse technique à un problème socio-économique : le besoin d’un tiers de confiance pour intermédier des relations éloignées. La promesse de la blockchain, c’est de permettre des transactions sans intermédiaire.

Publicité

On est en train de construire tout un système financier décentralisé construit sur ces blockchains, donc c'est difficile de comprendre cette partie-là, très puissante, sans comprendre le début. Donc il y a un vrai travail de pédagogie, à mener auprès des entreprises et des pouvoirs publics, pour comprendre les tenants et aboutissants de cette technologie. - François Hiault

Comment assurer la confiance en l’absence d’intermédiaire qui encadre la transaction ? C’est le réseau décentralisé qui assure le processus de validation et de sécurisation des transactions : la blockchain est une sorte de registre, indélébile et décentralisé sur de nombreux ordintateurs, de tous les échanges effectués. Les utilisateurs gardent une trace de toutes les transactions grâce aux techniques cryptographiques.

La blockchain promet de révolutionner nos échanges marchands et d’entraîner des possibilités économiques encore insoupçonnése. Certains n’hésitent d’ailleurs pas à parler de « deuxième révolution numérique », après celle d’Internet. Quelles sont les ambitions initiales de la blockchain ? Qu’est-ce qu’un « contrat social intelligent » ?

Pour en parler, nous avons fait appel à Laurent Leloup, entrepreneur, consultant et conférencier et François Hiault, consultant chez Accuracy.

57 min

Références sonores

Références musicales

  • "Bitcoin Billionnaire" - Remy
  • "6 milliards" - UssaR