L’OMS souhaite éviter à tout pris un scénario similaire à 2003 où un autre coronavirus, le SRAS-CoV, avait contaminé 8000 personnes dans 37 pays, en tuant 774. Le tout en l’espace de neuf mois. ©Getty
L’OMS souhaite éviter à tout pris un scénario similaire à 2003 où un autre coronavirus, le SRAS-CoV, avait contaminé 8000 personnes dans 37 pays, en tuant 774. Le tout en l’espace de neuf mois. ©Getty
L’OMS souhaite éviter à tout pris un scénario similaire à 2003 où un autre coronavirus, le SRAS-CoV, avait contaminé 8000 personnes dans 37 pays, en tuant 774. Le tout en l’espace de neuf mois. ©Getty
Publicité
Résumé

La propagation en Chine d'un nouveau virus menace de fragiliser une économie déjà à la peine : alors que la croissance chinoise a signé l'an dernier son score le plus faible en près de 30 ans (+6,1%), Pékin compte sur la consommation pour soutenir son économie.

avec :

Carine Milcent (économiste, professeure à l’Ecole d’économie de Paris), Jean-Louis Rocca (Professeur à Sciences Po et chercheur au CERI), Mary-Françoise Renard (Economiste, professeure à l’université Clermont-Auvergne, responsable de l’Institut de recherches sur l’économie de la Chine (IDREC)).

En savoir plus

C’est un marché où l’on pouvait acheter vivants des crocodiles, des rats, des serpents ou encore des civettes, ce petit mammifère responsable de la transmission à l’homme du virus du SRAS en 2003. Ce marché c’est celui de Wuhan, en Chine, épicentre de l’épidémie de coronavirus qui a atteint la Thaïlande, le Japon et même les Etats-Unis. Pour l’heure, l’OMS n’a pas déclenché l’urgence sanitaire internationale, mais c’est toute l’économie mondiale qui risque de souffrir des mesures de prévention de la contagion. En Chine, le pouvoir redoute les conséquences économiques et sociales d’une nouvelle crise sanitaire à l’heure où le pays a enregistré sa croissance la plus faible depuis près de trente ans.

Références sonores : 

  • Extrait de la conférence de presse tenue par la Commission nationale de la Santé chinoise lundi 20 janvier 2020
  • Déclaration du directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus
  • Malik Peiris, directeur du pôle Virologie de l'université de Hong Kong
  • Pierre Haski, correspondant à Pékin pour le journal Libération dans un reportage de l'émission C dans l'air du 22 janvier 2020
  • Extrait des vœux de Xi Jinping

Références musicales : 

  • "Parallel World" / Gemini
  • "Chain" / Lolo Zouai
  • Générique : "Time is the enemy" / Quantic 
Références

L'équipe

Marguerite Catton
Production déléguée
Philippe Baudouin
Réalisation
Paloma Soria Brown
Collaboration
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Chronique
Aliette Hovine
Collaboration
Anne Depelchin
Réalisation