Cœur du réacteur nucléaire déconnecté de l'Unité 1, contenant l'uranium combustible au fond de la piscine, à la centrale nucléaire de Civaux, dans la Vienne, le 25 avril 2016, lors d'une visite de contrôle
Cœur du réacteur nucléaire déconnecté de l'Unité 1, contenant l'uranium combustible au fond de la piscine, à la centrale nucléaire de Civaux, dans la Vienne, le 25 avril 2016, lors d'une visite de contrôle ©AFP - Guillaume Souvant
Cœur du réacteur nucléaire déconnecté de l'Unité 1, contenant l'uranium combustible au fond de la piscine, à la centrale nucléaire de Civaux, dans la Vienne, le 25 avril 2016, lors d'une visite de contrôle ©AFP - Guillaume Souvant
Cœur du réacteur nucléaire déconnecté de l'Unité 1, contenant l'uranium combustible au fond de la piscine, à la centrale nucléaire de Civaux, dans la Vienne, le 25 avril 2016, lors d'une visite de contrôle ©AFP - Guillaume Souvant
Publicité

Le nucléaire a un prix économique : remise aux normes des centrales, coût du démantèlement, etc. Mais aussi un prix environnemental et humain, car que faire des déchets qui en résultent ? Comment prévenir les risques ? Examen d'une filière qui produit encore plus de 75 % de l'électricité française.

Avec
  • Valérie Faudon Déléguée générale de la Société française d’énergie nucléaire (SFEN) et Vice-Présidente de l’European Nuclear Society (ENS)
  • Corinne Lepage Avocate et présidente de CAP21 Le Rassemblement citoyen

Troisième jour de notre série consacrée à l’énergie. Hier, nous avons mesuré les enjeux stratégiques des ressources et de l’énergie en général sur la scène internationale. Aujourd’hui, c’est le secteur particulier du nucléaire qui va nous occuper. Si le pétrole est connu pour être le produit le plus ‘conflictogène’, le nucléaire peut se targuer d’être le plus polémique et le plus clivant. Il faut dire qu’il centralise les grands arbitrages énergétiques que devront faire les Etats, dans les prochaines années. Alors en sortir ou ne pas en sortir ? Voilà une question épineuse, qui irradie la sphère publique et s’invite dans les débats, lors de chaque élection. Mais en amont des décisions politiques, se pose la question de l’évaluation globale des effets réels du nucléaire et de son prix. Son prix tout court - dont le calcul est bien périlleux - mais aussi son coût écologique, social et sanitaire… Derrière le nucléaire, se trouve enfouie la question de notre responsabilité et de capacité politique à penser un avenir lointain...

"Oui, la question des déchets produits est une des externalités négatives. Mais le nucléaire est une industrie qui ne pollue pas pas l'air, ne rejette ni particules fines, ni polluants atmosphériques, contrairement au charbon." (Valérie Faudon)

Publicité

"Quand on autorise une centrale nucléaire à fonctionner, on l'autorise à éliminer des rejets radioactifs et chimiques dans l'air et dans l'eau. Non, une centrale nucléaire n'est pas toute propre." (Corinne Lepage)

Références sonores : 

  • Quantic, "Time Is The Enemy", extrait de l'album The 5th Exotic, Tru Thoughts, 2001 (générique)
  • Jean Debiesse, alors directeur du Centre d'études nucléaires de Saclay, dans une archive du 16 novembre 1961
  • Elton Britt, "Uranium Fever", 1955
  • Dick Thornburgh, gouverneur de Pennsylvanie, annonce des mesures d’urgence suite à un incident nucléaire en 1974
  • L’économiste Patrick Criqui, dans Cultures Mondes sur France Culture le 23 novembre 2016. 
  • Yom & The Wonder Rabbis, "Picnic in Tchernobyl", extrait de l'album With Love, 2011

L'équipe

Portrait de Maylis Besserie
Portrait de Maylis Besserie
Maylis Besserie
Production
Arjuna Andrade
Collaboration
Cédric Fuentes
Collaboration
Iseult Sicard
Collaboration
Julien Rosa
Collaboration
Marie Plaçais
Réalisation
Louis Drillon
Collaboration