Un détenu assemble des pièces pour l'industrie automobile, en avril 2010 à la Maison centrale de Poissy
Un détenu assemble des pièces pour l'industrie automobile, en avril 2010 à la Maison centrale de Poissy
Un détenu assemble des pièces pour l'industrie automobile, en avril 2010 à la Maison centrale de Poissy ©AFP - Joël Saget
Un détenu assemble des pièces pour l'industrie automobile, en avril 2010 à la Maison centrale de Poissy ©AFP - Joël Saget
Un détenu assemble des pièces pour l'industrie automobile, en avril 2010 à la Maison centrale de Poissy ©AFP - Joël Saget
Publicité
Résumé

La volonté de réformation morale des prisonniers s’accompagne du façonnement d’un sujet économique : l’organisation économique interne des prisons s’inscrit au cœur d’une tension entre rationalité pénitentiaire et rationalité économique, qui fait écho à l’organisation du marché capitaliste national.

avec :

Marie Crétenot (Juriste, responsable du plaidoyer à l’Observatoire international des prisons (OIP)), Melchior Simioni (Doctorant en sociologie économique à l'université Paris-Sorbonne).

En savoir plus

Deuxième jour de notre série sur les prisons intitulée "économiser et punir". Hier, nous avons parlé de la privatisation de certaines missions du secteur pénitentiaire et des conséquences de celle-ci sur les décisions politiques. Aujourd’hui, c’est le marché du travail, celui-ci qui s’infiltre dans la prison et la relie à l’industrie du dehors, que nous examinons à la loupe. Si l’idée d’un travail expiatoire est présente dès les origines de la prison moderne, on constate qu’à cette vertu - soit disant moralisatrice - s’ajoute une dimension productive non négligeable. Ainsi, les prisonniers-travailleurs sont-ils soumis à une sélection, dont les critères semblent aussi flous que le droit qui encadre leur condition. Une situation faisant de cette main d’oeuvre une variable d’ajustement, tant pour l’administration pénitentiaire que pour les entreprises profitant de leurs services. Un régime d’exception interrogeant la suprématie de l’économie sur le droit du travail. 

Episode suivant : Fictions carcérales
58 min
Références

L'équipe

Portrait de Maylis Besserie
Portrait de Maylis Besserie
Maylis Besserie
Production
Arjuna Andrade
Collaboration
Cédric Fuentes
Collaboration
Iseult Sicard
Collaboration
Julien Rosa
Collaboration
Marie Plaçais
Réalisation
Louis Drillon
Collaboration