Si en 1970 sept tonnes de matières premières étaient extraites par habitant dans le monde, ce sont dix tonnes qui l’étaient trente ans plus tard. ©Getty - Gavriil Grigorov
Si en 1970 sept tonnes de matières premières étaient extraites par habitant dans le monde, ce sont dix tonnes qui l’étaient trente ans plus tard. ©Getty - Gavriil Grigorov
Si en 1970 sept tonnes de matières premières étaient extraites par habitant dans le monde, ce sont dix tonnes qui l’étaient trente ans plus tard. ©Getty - Gavriil Grigorov
Publicité
Résumé

Appliquer le principe de circularité à l'économie afin d'allier respect de l'environnement et bénéfices économiques, telle est la double promesse de l'économie circulaire. "Réduire, recycler, réutiliser" : derrière le concept populaire, ce modèle suffira-t-il à faire face à l'urgence écologique ?

avec :

François Michel Lambert (Député EELV de la 10è circonscription des Bouches du Rhône, Président de la Commission Développement Durable et Aménagement du Territoire de l'Assemblée nationale.), Franck Aggeri (professeur de management à MINES ParisTech et chercheur au Centre de Gestion Scientifique (CGS-i3)).

En savoir plus

C’est le dernier jour de notre série consacrée à l’économie de la rareté. Cette semaine, nous nous sommes glissés dans l’univers du luxe et nous avons arpenté les champs pétrolifères afin de questionner les fondements économiques et philosophiques du concept de rareté… A présent, nous allons nous pencher sur la lutte contre l’épuisement des ressources. Dès les années 1970, le modèle de l’économie circulaire proposait de répondre à la crise écologique en réintégrant les matières issues des déchets dans le circuit économique. Des propositions qui ont inspiré le projet de loi sur l’économie circulaire présenté lundi au Conseil national de la transition écologique. L’objectif : renforcer la responsabilité des producteurs et mieux informer les consommateurs. Des mesures très attendues mais jugées largement insuffisantes face à l’urgence environnementale.

Références sonores : 

  • Claude Guillemin dans l’émission “La France défigurée” (ORTF) diffusée en juin 1974
  • Valdemär Christensen, ancien directeur de la centrale électrique de Kalundborg pour l’émission “Global Mag” sur Arte
  • Matthieu Millet, directeur de l'entreprise normande Remade, leader français de la reconstruction de smartphones - Reportage France 3 Normandie (mars 2017) 

Musiques : 

  • Générique : Time is the enemy / Quantic
  • Garbage / Chairlift
  • Garbage man blues / Phil Guy