La mondialisation ne suit-elle qu'un seul chemin ?
La mondialisation ne suit-elle qu'un seul chemin ?
La mondialisation ne suit-elle qu'un seul chemin ? ©AFP - Mopic / AWO / Science Photo Library
La mondialisation ne suit-elle qu'un seul chemin ? ©AFP - Mopic / AWO / Science Photo Library
La mondialisation ne suit-elle qu'un seul chemin ? ©AFP - Mopic / AWO / Science Photo Library
Publicité
Résumé

La mondialisation est-elle un phénomène absolu et irréversible ? Nous en débattons aujourd'hui.

avec :

Sébastien Jean (Economiste, directeur du CEPII et directeur de recherches à l’INRAE), Thierry Keller (Directeur des rédactions du magazine "Usbek & Rica".), Mathilde Dupré (Co-directrice de l’Institut Veblen).

En savoir plus

Nous terminons aujourd’hui notre série consacrée à la mondialisation par un débat.

Après nous être glissés dans la peau de l’économiste classique David Ricardo, “père du libre-échange” et de la théorie des avantages comparatifs, nous avons suivi les métamorphoses de la mondialisation au gré des vagues des 19e et 20e siècles. Un processus qui - comme le prévoyait la théorie - a libéralisé le commerce, fait circuler les biens, les services et les capitaux. Une mondialisation pourtant moins “absolue” qu’il n’y paraît, puisque faite de zones de replis, de “sélection” de travailleurs et de contrôles de frontières. C’est de cette mondialisation mouvante dont nous allons parler aujourd’hui.

Publicité

Pour débattre avec nous des mutations de la mondialisation, nous accueillons aujourd’hui autour de la table, Mathilde Dupré, Sébastien Jean et Thierry Keller.

Références

L'équipe

Maylis Besserie
Production
Marie Plaçais
Réalisation