Statues de Karl Marx (gauche) et Friedrich Engels (droite) par Ludwig Engelhardt, 1986, au Marx Engels Forum à Berlin (Allemagne) ©AFP - Manuel Cohen / MCOHEN
Statues de Karl Marx (gauche) et Friedrich Engels (droite) par Ludwig Engelhardt, 1986, au Marx Engels Forum à Berlin (Allemagne) ©AFP - Manuel Cohen / MCOHEN
Statues de Karl Marx (gauche) et Friedrich Engels (droite) par Ludwig Engelhardt, 1986, au Marx Engels Forum à Berlin (Allemagne) ©AFP - Manuel Cohen / MCOHEN
Publicité
Résumé

Souvent considéré comme un promoteur du productivisme à une époque où la révolution industrielle bat son plein, Marx a sans doute été en fait un précurseur de l'écosocialisme. En fouillant ses textes, son intérêt pour la durabilité des ressources ou le rapport entre humain et nature se fait jour...

avec :

Henri Pena-Ruiz (Philosophe et écrivain).

En savoir plus

"L'écosystème global de la Terre est en péril aujourd'hui. Avec son analyse du capitalisme, Marx à jeté les prémices de cette idée." (Henri Pena-Ruiz)

C’est le troisième jour de notre série consacrée à Karl Marx, à l’occasion du bicentenaire de sa naissance. Nous poursuivons notre réflexion sur la nécessité et la pertinence d’adapter la pensée marxienne au contexte économique et social d’aujourd’hui. Si les théories de Marx et Engels intéressent encore les penseurs - au-delà des opinions politiques auxquelles elles sont associées - c’est parce qu’elles sont à la fois héritières d’une longue histoire philosophique et fondatrices d’une nouvelle tradition critique du capitalisme. Une tradition critique des rapports sociaux mais aussi - et c’est peut-être moins connu - de ses conséquences sur la nature. C’est en tout cas la lecture qu’en fait le philosophe Henri Pena-Ruiz. La nature serait, elle aussi, victime du capitalisme qui épuiserait ses sols, tout comme il épuise la force de ses travailleurs. Derrière ce parallélisme réapparaît la double menace - sociale et écologique - d’un capitalisme “prédateur”...

Publicité

"Marx explique qu'avec la sylviculture on ne peut pas contourner les cycles naturels et la temporalité longue, et que le capitalisme ne peut pas se l'approprier." (Henri Pena-Ruiz)

A (ré)écouter : Le bicentenaire Marx
6 min

Références sonores : 

  • Quantic, "Time Is The Enemy", extrait de l'album The 5th Exotic, Tru Thoughts, 2001 (générique)
  • André Gorz, philosophe et journaliste, au micro de François Noudelmann, archive Ina du 14 octobre 2005
  • Extrait Le jeune Karl Marx (2017) de Raoul Peck, avec August Diehl dans le rôle de Marx
  • Randy Newman, "The World Isn't Fair", extrait de l'album Bad Love, 1999
  • Lecture d’un extrait du Capital de Karl Marx (livre I, chapitre 13) sur “Grande industrie et agriculture”
  • René Dumont, agronome et militant écologiste, au micro de Jacques Paugam, dans Parti pris, le 9 septembre 1975 sur France Culture
  • Odezenne, "Tic tac", extrait de l'album Sans chantilly, 2008
58 min
Références

L'équipe

Portrait de Maylis Besserie
Portrait de Maylis Besserie
Maylis Besserie
Production
Arjuna Andrade
Collaboration
Cédric Fuentes
Collaboration
Julien Rosa
Collaboration
Marie Plaçais
Réalisation
Louis Drillon
Collaboration