Manifestation à Sao Paulo contre la politique du gouvernement Bolsonaro face aux feux en Amazonie le 23 août 2019 ©Sipa - NELSON ALMEIDA
Manifestation à Sao Paulo contre la politique du gouvernement Bolsonaro face aux feux en Amazonie le 23 août 2019 ©Sipa - NELSON ALMEIDA
Manifestation à Sao Paulo contre la politique du gouvernement Bolsonaro face aux feux en Amazonie le 23 août 2019 ©Sipa - NELSON ALMEIDA
Publicité
Résumé

Deux semaines après la signature de l'accord de libre-échange entre l'UE et le Mercosur, Emmanuel Macron a annoncé la semaine dernière qu'il ne signerait pas en l'état le traité commercial. En cause la déforestation industrielle brésilienne, responsable des incendies qui ravagent l'Amazonie.

avec :

Sylvie Matelly (Economiste et directrice adjointe de l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS)), Cecilia Bellora (économiste au CEPII, chercheuse sur les politiques commerciales et les liens entre commerce international et environnement), Mathilde Dupré (Co-directrice de l’Institut Veblen).

En savoir plus

Après une semaine placée sous le signe du ralentissement de la croissance, nous vous proposons, comme chaque vendredi, un débat d’actualité économique. Deux mois après la signature d’un accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Mercosur, Emmanuel Macron a annoncé la semaine dernière qu’il ne signerait pas « en l’état » le traité commercial avec l’Amérique du Sud… En cause : la déforestation industrielle de l’Amazonie, responsable des incendies qui ravagent la plus grande forêt de la planète… le chef de l’Etat accuse son homologue brésilien de ne pas respecter l’Accord de Paris sur le climat, remettant en question un partenariat commercial en négociation depuis vingt ans…

A qui profite l’accord commercial avec le Mercosur ? La France et ses partenaires européens peuvent-ils imposer des traités commerciaux plus « verts » ? Enfin, à l’heure du retour des barrières douanières, un libre-échange écologique est-il possible ? Voilà les questions qui nous occuperont dans l’heure qui vient.

Publicité

Références sonores : 

  • Mashup sonore - Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne - Cécilia Malmström, commissaire européenne au Commerce - Jorge Faurie, ministre argentin des Affaires étrangères / A l'issue de la signature du protocole d'accord le 28 juin 2019 à Bruxelles

Musique : 

  • Générique : Time is the enemy / Quantic
Références

L'équipe

Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Charlotte Roux
Réalisation
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Production déléguée
Paloma Soria Brown
Collaboration
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Chronique
Aliette Hovine
Collaboration
Anne Depelchin
Réalisation