Proudhon par Courbet ©Getty
Proudhon par Courbet ©Getty
Proudhon par Courbet ©Getty
Publicité
Résumé

Père de l'anarchisme, pourfendeur de la propriété et militant infatigable de la cause ouvrière ; batelier, député, et banquier : Proudhon, isolé dans son époque, est un penseur inclassable. Il laisse une oeuvre intrigante et séduisante, traversée par des questions qui sont toujours les nôtres...

avec :

Anne-Sophie Chambost (historienne du droit et professeure des universités à Science Po Lyon), Edouard Jourdain.

En savoir plus

Il y a plus de 200 ans naissait dans un faubourg populaire de Besançon l’une des grandes figures de la révolution, Pierre-Joseph Proudhon. De lui, on connait la formule : « la propriété c’est le vol », mais sa pensée, bien plus complexe, mérite que l’on s’y attarde. Journaliste, essayiste, homme politique, son combat aux côtés des ouvriers a traversé le XIXe siècle, de la Monarchie de Juillet à la Commune, et résonne encore dans l’actualité. Une réflexion économique et philosophique que nous allons explorer aujourd’hui…

[Cette émission a été diffusée pour la première fois le jeudi 3 janvier 2019]

Publicité

Références sonores : 

  • Lecture d'un extrait de la lettre de candidature à la pension Suard, adressée par Proudhon aux membres de l'Académie de Besançon, en 1838 
  • Lecture d'un extrait de Qu'est ce que la propriété ?, publié en 1840
  • Extrait du film de Raoul Peck Le Jeune Karl Marx (2017)
  • Thierry Menuelle dans l’émission Une Vie, une oeuvre, parle de la façon dont le caricaturiste Cham représentait Proudhon dans le journal _Le Charivari (_France Culture, le 28 octobre 2017)
  • Lecture d'un extrait de Du principe fédératif, paru en 1863

Musiques :

  • Générique : "Time is the Enemy" / Quantic
  • Frédéric Chopin, Etude n°12 en ut mineur, op. 10, interprétée par Dino Ciani 
  • Camille Saint-Saëns, Concerto n°5 en fa majeur, op. 103, interprété par Jean-Yves Thibaudet/Orchestre de la Suisse Romande 
Références

L'équipe

Arjuna Andrade
Collaboration
Cédric Fuentes
Collaboration
Elisabeth Miro
Réalisation
Iseult Sicard
Collaboration
Louis Drillon
Collaboration