A la fin de la crise actuelle, comme cela avait été le cas après 2008, on peut craindre que la sélection naturelle des territoires ne pousse les entreprise à délaisser les territoires déjà fragiles.
A la fin de la crise actuelle, comme cela avait été le cas après 2008, on peut craindre que la sélection naturelle des territoires ne pousse les entreprise à délaisser les territoires déjà fragiles.
A la fin de la crise actuelle, comme cela avait été le cas après 2008, on peut craindre que la sélection naturelle des territoires ne pousse les entreprise à délaisser les territoires déjà fragiles. ©Getty - Arterra
A la fin de la crise actuelle, comme cela avait été le cas après 2008, on peut craindre que la sélection naturelle des territoires ne pousse les entreprise à délaisser les territoires déjà fragiles. ©Getty - Arterra
A la fin de la crise actuelle, comme cela avait été le cas après 2008, on peut craindre que la sélection naturelle des territoires ne pousse les entreprise à délaisser les territoires déjà fragiles. ©Getty - Arterra
Publicité
Résumé

L’Institut Montaigne, dans un rapport de mars 2021 intitulé « Repenser le développement de nos territoires », rappelle les déséquilibres du territoire français : les quinze plus grandes métropoles concentrent 81% de la croissance économique alors qu’elles ne représentent que 30 % de la population.

avec :

Patrick Le Galès (Sociologue et politiste, directeur de recherche CNRS au Centre d’Etudes Européennes (Sciences Po)), Laurent Davezies (Economiste et professeur au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)).

En savoir plus

Jean-Castex s’occupe aujourd’hui des annonces des confinements en région, là où, il y a un an, Macron annonçait un confinement national. Avec la nouvelle stratégie de lutte contre la Covid et la mise en avant de Jean Castex lors des annonces officielles, le pouvoir met aussi en scène la "territorialisation". Il y a un an, en effet, le confinement était national, brut, sans nuance. Aujourd’hui, ce n’est plus le Président de la République mais Jean Castex, l’homme des « territoires », qui vient présenter un plan présenté comme du "sur-mesure".

Les territoires ont été touchés très différemment par les vagues de Covid. Fin février, début mars 2020, par exemple, la première vague de contamination déferlait sur Mulhouse. En dix jours, l'hôpital débordait de patients dont une cinquantaine sont en réanimation. Un hôpital militaire  avait alors été installé sur le parking pour épauler des services complètement submergés… La mise en place d’une structure d’urgence serait-elle révélatrice d’une baisse de service public hospitalier, qui pourrait expliquer un désengagement de l’Etat dans les territoires ? 

Publicité

La création de la richesse est urbaine. Les cinquante entreprises en plus forte croissance en Europe depuis cinq à dix ans sont essentiellement dans les métropoles régionales les plus dynamiques (Bristol, Nantes) ou dans les très grandes métropoles comme Paris et Londres. Aux Etats-Unis, c'est pareil, douze grandes métropoles font l'essentiel de la création de richesse. Ce sont les mêmes débats d'inégalités territoriales. - Patrick Le Galès

Cette question du désengagement de l’Etat, ou de l’abandon des territoires par l’Etat, est aujourd’hui à nouveau sur le devant de la scène. L’inquiétude d’une répartition déséquilibrée des richesses sur le territoire se renforce face à la crise économique liée au Covid, qui risque d’accroître les inégalités de richesses créées sur les territoires, à l’instar de la crise de 2008. 

Depuis les années 1980, la ville de Paris ne se portait pas très bien, elle était plutôt en difficulté, en termes d'emploi et de peuplement. Maintenant on voit un retournement qui est très récent, qui date d'une dizaine d'années. Après la crise de 2008, on a constaté une transformation de l'économie, qui a très largement bénéficié à ces coeurs de grandes villes, et d'abord à la ville de Paris. - Laurent Davezies

L’Etat arbitre-t-il encore les inégalités entre métropoles et territoires ? Est-il aujourd’hui le grand ordonnateur de l’aménagement territorial ? Assiste-t-on à un creusement des inégalités, entre l’Île-de-France et les autres territoires ? Entre les métropoles et leurs territoires environnants ? Pour en parler, nous avons fait appel à Laurent Davezies, économiste et professeur au Conservatoire national des arts et métiers et Patrick Le Galès, politiste, sociologue et directeur de recherches au CNRS et au Centre d’Etudes Européennes de Sciences Po.

À réécouter : Fracture territoriale : au tour des villes moyennes…

Références sonores

Références musicales

« Le Blues de la Porte d'Orléans » - Renaud

Pour aller plus loin

Références

L'équipe

Léa Sabourin
Collaboration
Margaux Boulte
Collaboration
Philippe Baudouin
Réalisation
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Aliette Hovine
Production déléguée
Anne Depelchin
Réalisation