Détenus à la prison de Fresnes dans les années 1950
Détenus à la prison de Fresnes dans les années 1950
Détenus à la prison de Fresnes dans les années 1950 ©AFP
Détenus à la prison de Fresnes dans les années 1950 ©AFP
Détenus à la prison de Fresnes dans les années 1950 ©AFP
Publicité
Résumé

Sur fond de surpopulation carcérale et restriction budgétaire, le système de gestion se transforme peu à peu. Quel est l’impact de l’externalisation sur la politique carcérale ? Comment le monde pénitentiaire s’adapte et se structure-t-il pour consentir aux contraintes budgétaires ?

avec :

Guillaume Farde (Maître de conférence en économie de la sécurité à Sciences-Po Paris, spécialiste des questions de sécurité et de défense.), Christian Mouhanna (Sociologue et directeur du Centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales (CESDIP)).

En savoir plus

"78 % des gens libérés en 2014 ont passé moins d'un an en prison. D'où la  question posée depuis un moment : est-ce que ça vaut le coup de  construire des nouvelles prisons pour des gens qui y restent si peu de  temps ?" (Christian Mouhanna)

Premier jour de notre série sur les prisons intitulée "économiser et punir". Des prisons surpeuplées, à la ceinture budgétaire trop serrée, desquelles émane une souffrance générale du personnel et de ses occupants. Si la violence institutionnelle mise en évidence par Michel Foucault est toujours le cœur du débat, on voit pointer, au sein du système pénitentiaire, des formes de "violences économiques". 

Publicité

À lire : Pourquoi il faut relire "Surveiller et punir" de Michel Foucault

Tour à tour l’Europe et les États-Unis constatent les coûts engendrés par leurs politiques répressives et font régulièrement appel à des prestataires privés, pour remplir des missions naguère réservées aux États. Construction de nouveaux établissements, délégation de services de restauration, de propreté, de maintenance, l’industrie carcérale s’étend et se décline, au point de faire l’objet d’un débat sur l’effacement des frontières entre public et privé. Que peut-on craindre de ces arbitrages budgétaires ? Remettent-ils en question une mission régalienne au profit du marché ? Quelles conséquences sur les conditions de vie et de travail en prison ?

Références sonores :

  • Quantic, "Time Is The Enemy", extrait de l'album The 5th Exotic, 2001 (générique)
  • Pierre Mazeaud, juriste et homme politique, sur Inter actualités, le 22 octobre 1986 sur France Inter
  • "Ô la douceur du bagne" par Marc Ogeret, extrait de Le condamné à mort de Jean Genet

Episode suivant : Le travail en prison

Références

L'équipe

Maylis Besserie
Production
Arjuna Andrade
Collaboration
Cédric Fuentes
Collaboration
Iseult Sicard
Collaboration
Julien Rosa
Collaboration
Marie Plaçais
Réalisation
Louis Drillon
Collaboration