Photo d'un Kolkhoze près de Kiev
Photo d'un Kolkhoze près de Kiev
Photo d'un Kolkhoze près de Kiev ©Getty
Photo d'un Kolkhoze près de Kiev ©Getty
Photo d'un Kolkhoze près de Kiev ©Getty
Publicité
Résumé

L’histoire de l’Ukraine soviétique est celle d’une production contrôlée devant bénéficier à l’ensemble de l'URSS. Industrialisation massive, agriculture collectivisée : le pays se transforme selon les objectifs et les impératifs dictés par le Kremlin...

avec :

Thomas Chopard (Doctorant Les violences exercées au cours du processus révolutionnaire et de la guerre civile en Ukraine (1918-1922), thèse à l'EHESS sous la direction d'Alain Blum.), Alain Blum (Historien, démographe et statisticien. Directeur de recherche de l’INED et directeur d’études associé à l’EHESS).

En savoir plus

Alors que la guerre se poursuit en Ukraine, cap sur l'économie de la "Petite Russie" à l'époque soviétique. Pendant sept décennies, la République socialiste d'Ukraine exporte son blé en U.R.S.S., au prix de famines meurtrières et de déportations massives de paysans rétifs à la collectivisation. La région industrielle du pays, riche en minerai de fer et en charbon, s'appelle le Donbass. Toute la production ukrainienne est mise au service de la puissance soviétique...

Tiphaine de Rocquigny reçoit  Alain Blum, historien et démographe, chercheur à l’EHESS et à l’Institut national d’études démographiques (INED). Il a publié entre autres : Déportés en URSS, Récits d’Européens au goulag, 1939-1950 avec Marta Craveri et Valérie Nivelon (aux éditions Autrement-RFI, 2021). 

Publicité

A ses côtés, Thomas Chopard, historien, postdoctorant rattaché au Centre de Recherche Europes-Eurasie à l’INALCO, directeur adjoint du centre d’études franco-russe de Moscou (CEFR).  Il est l’auteur de : Le martyre de Kiev : 1919, l'Ukraine en révolution entre terreur soviétique, nationalisme et antisémitisme, publié aux éditions Vandémiaires, 2015.

À lire : La Russie regarde l’Ukraine comme une chasse gardée

La collectivisation et l'industrialisation à marche forcée de l'Ukraine à partir des années 1920 

Déjà à l'époque de la Russie tsariste, l'Ukraine fournissait la moitié du blé consommé par l'Empire et exportait déjà en Europe. Selon Thomas Chopard "l'agriculture s'organise à deux niveaux : avec des grands domaines  possédés par la noblesse russe à l'Est et la noblesse polonaise dans le Nord-Ouest, et avec de petites exploitations familiales paysannes, qui ne correspondent pas à ce schéma qu'on peut connaître ailleurs dans l'Empire"

A la fin du XIXe siècle, le long du Dniepr (ce long fleuve qui traverse l'Ukraine du Nord au Sud en passant par Kiev), l'industrie prend timidement son essor. Alain Blum précise que "la partie orientale de l'Ukraine est très riche en minerais. La fin du XIXe et le début du XXe siècle sont une période de développement industriel qui va se prolonger ensuite durant la période soviétique."

En 1917, la révolution soviétique met fin à l'Empire russe. Au moment où la Russie se retire du conflit mondial, s'ouvre une période de guerre civile qui va bouleverser l'économie ukrainienne et entraîner les premières famines. Pour Thomas Chopard, "On est sur un anéantissement total de toutes les infrastructures de production. Ce qui fait que, quand une sécheresse se déclare fin 1921 dans le Sud de l'Ukraine et dans l'Est, elle porte le coup de grâce à cette économie qui est déjà à genoux, et entraîne en Russie centrale et dans le sud de l'Ukraine une famine généralisée qui entraîne la mort d'au moins cinq millions de personnes, dont environ entre 700 000 et un million uniquement en Ukraine."

Au sortir de la guerre et de la guerre civile en 1922, la Nouvelle Politique Economique de Lénine "marque  une forme de relâchement, notamment du contrôle de l'économie qui a été une constante, y compris à l'époque tsariste en 1916-1917 et pendant la guerre civile, avec des réquisitions massives et une pression sur les paysans" selon Thomas Chopard. Un peu plus tard, à partir de la fin des années '20 "l'exportation de céréales devient un élément central- et  devient encore plus central sous Staline - pour l'obtention de devises qui permettent l'achat de matériel industriel pour lancer cette immense industrialisation massive qui a marqué les années '30 en Ukraine" explique Alain Blum

Pour Alain Blum, en 1928, le plan quinquennal constitue, "avec la collectivisation et la prise totale de pouvoir par Staline, un tournant essentiel. A ce moment là, on va commencer à mener des procès contre les ingénieurs : on rend responsable chacun d'une industrialisation galopante qui est mal préparée, qui a des défauts ; mais tout défaut devient un sabotage."

En savoir plus : 1918-1933 : guerres civiles et grandes famines en Ukraine

Au début des années 1930, Alain Blum souligne une_"baisse de la production, ainsi que la désorganisation des campagnes auxquelles s'ajoute une légère sécheresse. Et il y a la volonté de Staline de continuer à prélever les grains et les blés pour exporter. On va arriver à ce qui est appelé Holodomor. :  une immense famine qui, en Ukraine , fait plus de 4 millions de morts en un an"_, de 1932 à 1933. 

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale : un territoire réunifié au service de l'économie soviétique

Selon Thomas Chopard, _"17% de la population ukrainienne meurt au cours du conflit, avec notamment, dans une période de temps assez brève, un pic de violence extrême. On pense à l'extermination des Juifs soviétiques et d'Ukraine en particulier, mais aussi aux populations civiles qui, de façon générale, vont être affamées, réprimées, fusillés en masse, envoyées au travail forcé".  _Pour Alain Blum, "la composition de la population ukrainienne est profondément modifiée, durant cette période d'occupation allemande"

C'est seulement après la mort de Staline, en 1953, après une longue période de stagnation, l'économie commence à se relever. Alain Blum souligne que "l'industrie a repris dès les années 50, mais il faut attendre le milieu des années 60 pour que l'agriculture ait repris son niveau de 1939"

Références sonores :

  • Extrait de Les nouvelles ukrainiennes - Les veillées du hameau I - Nicolas Gogol (1831)
  • Extrait de Rasskaz o moej žizni (les mémoires de Stakhanov)- A. G. Staxanov (1938)
  • Lecture d’une lettre du consul italien de Kharkov envoyée au Ministre des affaires étrangères de son pays, 1831, extrait de La grande famine en Ukraine de Nicolas Werth, Que sais-je ? (2020)
  • Archive extraite d'un reportage sur le paysan d'un kolkhoze en Ukraine, dans Cinq Colonnes à la une, une production de l’ORTF du 06 octobre 1967
  • Extrait de la bande annonce de la série Chernobyl, HBO, 2019

Références musicales :

Références

L'équipe

Somaya Dabbech
Réalisation
Thibaut Mommeja
Production déléguée
Aliette Hovine
Collaboration