Publicité
En savoir plus

L’espace ouvert par le commerce mondialisé pose un enjeu nouveau et d’une extraordinaire importance : comment le réguler juridiquement ? Il serait plus exact de dire : qui le contrôle ? Comment se déroule cette bataille des normes. Esprit de justice voudrait vous emmener aujourd’hui dans les coulisses de la mondialisation pour dresser la carte de ces différents terrains d’affrontement, pour mesurer les forces en présence, pour décrire les armes qui peuvent avoir la forme de textes et de traités mais qui peuvent aussi être non-conventionnelles en se présentant comme de simples normes techniques ou des débats citoyens sur internet. Ce que l’on appelle la soft law , c’est-à-dire un droit mou, sécrété par les pratiques et usages, pourrait s’avérer très dur dans quelques années. Il s’agit donc, on l’aura compris, de décrire un champ de forces dans lequel chacun joue sa carte en fonction de sa place, de ses moyens mais aussi de sa vision du monde. Comment tenter de caractériser les différentes stratégies américaine, européenne et chinoise pour contrôler le droit global. Ce travail indispensable à l’heure où se profilent des textes majeurs comme le fameux traité de libre échange transatlantique.

Avec l’agenda de Laure de Vulpian,

Publicité

Et les reportages de Sophie Bober auprès de Jean-Louis Haplerin, professeur de droit à l'ENS, auteur de « Portaits du droit indien » (Dalloz, 2012) et (par téléphone) de Balveer Arora, professeur de Sciences Politiques à l'Université Nehru de New Dehli

Références

L'équipe

Antoine Garapon
Antoine Garapon
Antoine Garapon
Production
Anne Kobylak
Réalisation
Sophie Bober
Collaboration