La rue Droite à Nice ©Radio France - Tewfik Hakem
La rue Droite à Nice ©Radio France - Tewfik Hakem
La rue Droite à Nice ©Radio France - Tewfik Hakem
Publicité
Résumé

Construite à la fin du Moyen Âge, la rue Droite est à la fois un lieu de vie et un lieu de passage touristique situé dans le Babazouk, le surnom du Vieux-Nice, cœur historique de la ville.

avec :

Yvan Gastaut (historien de l’époque contemporaine (XIXème-XXIème siècles), spécialiste de l'immigration, maître de conférences à l’université de Nice Sophia Antipolis.), Alex Benvenuto (Écrivain et membre du comité de rédaction du magazine culturel niçois Lou Sourgentin.).

En savoir plus

Tewfik Hakem s'entretient avec Yvan Gastaut, historien de l’époque contemporaine (XIXe-XXIe siècles) et maître de conférences à l’université de Nice Côte d'Azur et Alex Benvenuto, écrivain, auteur de Guide amoureux secret et historique du Vieux Nice (éditions Serre) et membre du comité de rédaction du magazine culturel niçois Lou Sourgentin.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la rue Droite n'est "pas du tout droite" pour reprendre les mots d'Yvan Gastaut : "Il y a une petite subtilité dans la langue locale, le nissart. On dit 'drecha', qui veut dire directe et cela désignait le passage dans le Vieux-Nice où l'on transportait des marchandises entre le port Lympia, de l'autre côté de la colline du Château, qui est l'embryon originel de la ville, c'est-à-dire des agglomérations au pied du Château. (...) C'est la rue la plus longue du Vieux-Nice, elle est très largement oblique mais elle était considérée par ceux qui la traversaient au Moyen Âge comme le trajet le plus efficace pour aller d'un bout à l'autre de la ville. Cela correspond à un peu moins d'un kilomètre. Aujourd'hui, elle est piétonne mais cela n'a pas toujours été le cas."

Publicité
Yvan Gastaut et Alex Benvenuto dans la rue Droite à Nice
Yvan Gastaut et Alex Benvenuto dans la rue Droite à Nice
© Radio France - Tewfik Hakem

Spécialiste du Vieux-Nice, Alex Benvenuto affirme que "l'âme de cette rue c'est l'âme de ses habitants, comme toutes les rues du Vieux-Nice. Mes parents me disaient : "Ne va pas dans le Vieux-Nice, ne va pas dans le Babazouk parce que c'est mal famé". (...) La rue Droite était un petit peu plus chic que d'autres, orfèvres et juristes habitaient ici. C'était un lieu vivant avec beaucoup de commerces. Aujourd'hui vous avez des commerces d'art et on en est ravis !"

À réécouter : Heure de culture française - Le comte de Nice : Le vieux Nice (22/03/1957)
13 min
Références

L'équipe

Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Production
Gwendoline Troyano
Collaboration
Vincent Abouchar
Réalisation