Le Bois des Chambres, le nouvel hôtel écologique du Domaine de Chaumont-sur-Loire - © Eric Sander
Le Bois des Chambres, le nouvel hôtel écologique du Domaine de Chaumont-sur-Loire - © Eric Sander
Le Bois des Chambres, le nouvel hôtel écologique du Domaine de Chaumont-sur-Loire - © Eric Sander
Publicité
Résumé

Dans le Domaine de Chaumont-sur-Loire, Le Bois des Chambres, un nouvel hôtel très particulier, vient d'ouvrir ses portes. A la fois romantique et écologique, ce lieu prend racine dans l'ancienne ferme de la Princesse de Broglie.

En savoir plus

Tewfik Hakem s'entretient avec Patrick Bouchain, architecte et conseiller artistique du projet du Bois des Chambres, Loïc Julienne, architecte, Chantal Colleu-Dumond, la directrice du Domaine de Chaumont-sur-Loire, Damien Roger, paysagiste et Bernard Chapuis, paysagiste.

Le Domaine de Chaumont-sur-Loire est connu pour ses jardins et l'ancien château de la Reine Catherine de Médicis qui deviendra ensuite la demeure de Diane de Poitiers et à la fin du XIXe siècle celle de la Princesse de Broglie qui érigera la ferme modèle du Domaine. Situé sur les ruines de cette ferme, Le Bois des Chambres est un hôtel imaginé par l'architecte Patrick Bouchain et son partenaire de longue date Loïc Julienne. Leur idée est originale : ils ont restauré l'ancienne ferme et construit en miroir de nouveaux bâtiments pour accueillir les chambres et les espaces de rencontres et d'expositions de cette auberge de luxe dans les jardins, comme nous l'explique Loïc Julienne :

Publicité

"L'idée était de conserver ce qu'il reste de cette Histoire, ces grands bâtiments agricoles, et de les préserver dans leur usage d'origine, c'est-à-dire ne pas essayer de leur donner un confort qu'ils n'avaient pas à l'époque et ne pas essayer de les isoler, en les laissant libres d'affectation et d'usage. (...) Les bâtiments neufs ont été conçus comme des bâtiments agricoles contemporains, il n'était pas question de faire un pastiche de cette architecture agricole du XIXe siècle. On a repris ce langage agricole moderne comme si aujourd'hui on faisait une autre ferme modèle comme celle qui avait été construite à Chaumont avec des bâtiments très simples qu'on a isolés en paille (...) et qui ont des excroissances où sont placées les lits. On a imaginé que, parfois, on avait sa chambre, comportant la salle de bain et le salon, dans le grand bâtiment, mais qu'on en sortait pour aller dans son lit, qui est une cabane dans le jardin."

Une chambre de l'hôtel écologique et romantique Le Bois des chambres, dans le Domaine de Chaumont-sur-Loire
Une chambre de l'hôtel écologique et romantique Le Bois des chambres, dans le Domaine de Chaumont-sur-Loire
- © Eric Sander

Le Centre d'arts et de nature invite chaque année des artistes de renommée internationale, des plasticiens, des cinéastes et des photographes, à venir créer sur le thème de la nature in situ, dans le château, les écuries et les bâtiments de la ferme ou in natura, c'est-à-dire au cœur des parcs du domaine. Les visiteurs auront la possibilité de séjourner sur place, à la grande satisfaction de Chantal Colleu-Dumond , la directrice du Domaine :

"Le Bois des Chambres est le nom de la forêt qui se trouve derrière l'hôtel et il y avait comme un appel de la forêt vers cet espace d'hébergement qui nous manquait terriblement. Chaumont-sur-Loire est un lieu qui reçoit un nombre considérable de visiteurs, on peut visiter pendant deux jours et au fond, les gens avaient envie de rester et ne trouvaient pas d'espace pour dormir. Nous avions aussi envie d'avoir un lieu de réflexion, où l'on peut accueillir des séminaires, des rencontres. Tout est né de cette volonté d'hospitalité accrue et cette volonté de restaurer une ferme qui nous appartenait et qui était en très mauvais état. On a fait à la fois une opération de sauvetage de patrimoine et une opération de création architecturale et cette alliance de patrimoine préservé et de création contemporaine est exactement dans l'ADN de ce que fait le Domaine de Chaumont-sur-Loire."

Passé maître dans la réhabilitation des friches industrielles, le directeur artistique des lieux Patrick Bouchain estime qu'"on va entrer dans une période où l'on va arrêter de démolir, non pas pour garder le patrimoine, mais pour consommer moins de matière, ce qu'on appellerait du réemploi. Je pense que le réemploi concerne les bâtiments tels qu'ils sont et toute l'époque moderne a fait table rase de l'Histoire ou l'a restaurée à excès. L'idée serait de se dire qu'on garde tout ce qu'on a et on essaie de le maintenir en vie soit en habitant à côté, comme on habite à côté de quelqu'un qui est malade ou vieux, soit on habite ensemble à l'intérieur, partiellement ou totalement. Il faut avoir cette approche que les architectes n'ont pas, tout est patrimoine."

L'hôtel Le Bois des Chambres vu de l'extérieur dans le Domaine de Chaumont-sur-Loire
L'hôtel Le Bois des Chambres vu de l'extérieur dans le Domaine de Chaumont-sur-Loire
- © Eric Sander

L'art des jardins, la spécialité du Domaine de Chaumont-sur-Loire

Pour le projet de l'hôtel Le Bois des Chambres, Damien Roger, le paysagiste attitré des architectes Loïc Julienne et Patrick Bouchain, a fait équipe avec son aîné Bernard Chapuis, l'architecte paysagiste du Domaine depuis plus de trente ans. Damien Roger explique que cette collaboration entre les paysagistes et les architectes permet "la fabrication d'un récit, (...) il y a la question du grand paysage, comment on va essayer de se fondre un petit peu dans le décor, il ne s'agit pas de faire une oasis au milieu du désert, il s'agit vraiment de s'inspirer de ce qui existe déjà sur place et comment on va venir dialoguer avec cela. Ici, on a gardé l'identité d'une ferme d'une manière assez prégnante sur le parcellaire agricole : on a organisé dans les grandes lignes toute cette très grande parcelle, comme une sorte de prolongement des parcelles agricoles, et puis on a fait rentrer à l'intérieur les jardins et tout le savoir-faire horticole du Domaine de Chaumont-sur-Loire (...)."

Bernard Chapuis ajoute que "l'idée des architectes était d'avoir une chambre dans le jardin. Ils souhaitaient que chaque chambre soit bien entourée de végétaux, que la personne qui va louer cette chambre se retrouve dans un jardin, et c'est son propre jardin. Il faut une certaine intimité dans les chambres donc on a planté relativement serré et fort aux pieds des bâtiments pour essayer de protéger un peu le vis-à-vis qu'il y a dans les chambres et dans les petites maisons extérieures."

L'hôtel s'apprête à accueillir ses premiers clients cet été 2022. Le coût d’une nuit au Bois des Chambres oscille entre 145 et 320 € selon le type de chambre choisi. L'établissement compte 39 chambres aux noms inspirés (chambres perchées, chambres au jardin, chambres buissonnières...), et un restaurant de 50 couverts au bord d'une mare, avec terrasse et vue sur le bois.

Références

L'équipe

Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Production
Gwendoline Troyano
Collaboration
Vincent Abouchar
Réalisation