A live streamer sells massage devices ahead of the Singles’ Day shopping festival which falls on November 11. ©AFP - Jade Gao
A live streamer sells massage devices ahead of the Singles’ Day shopping festival which falls on November 11. ©AFP - Jade Gao
A live streamer sells massage devices ahead of the Singles’ Day shopping festival which falls on November 11. ©AFP - Jade Gao
Publicité
Résumé

Sorte de télé-achat sur Internet, qui explose littéralement à travers le monde, et surtout en Chine. Où cette méthode de vente a généré en 2021 un chiffre d’affaires de plus de 300 milliards de dollars. Soit deux fois plus qu’en 2020.

En savoir plus

On connaît bien le télé-achat, arrivé en France en 1987. Ses défilés de tondeuses rayonnantes, de casseroles dernier cri et de bijoux inoxydables.  Des objets dont les qualités ultra détaillées sont exposées par un présentateur télé sûr de ses techniques de vente.

Et Maintenant ? Place au live-shopping, la vente en direct. Sorte de télé-achat sur Internet, qui explose littéralement à travers le monde, et surtout en Chine. Où cette méthode de vente a généré en 2021 un chiffre d’affaires de plus de 300 milliards de dollars. Soit deux fois plus qu’en 2020. Béatrice Sutter, directrice de la rédaction de la revue ADN, qui décrit du point de vue de la société les tendances et les transitions de notre temps, nous explique ce qu’est le live shopping ; un héritier direct du bon vieux télé-achat.

Publicité

Une méthode de vente qui s'exporte à travers le monde

Aux Etats-Unis, on avait donc les vedettes cathodiques du télé-achat. En Chine, on a désormais les hôtes stars du live-shopping. Néo-bonimenteurs qui retapent, restaurent, édulcorent la publicité à l’ancienne et dont le succès, financier du moins, inspirent des dizaines de milliers de jeunes qui tentent de se lancer.

2 milliards de rouges à lèvres, et l’on parle en dollars, précisons-le, ça commence déjà à faire de bonnes journées. Alors ce succès et cette tendance dépassent largement les frontières chinoises. Dans le monde, au cours des quatre prochaines années, le live-shopping devrait capter 20% des parts du commerce électronique. En mai 2021, aux États-Unis, Facebook lançait son live-shopping Fridays, permettant à des marques comme Abercrombie & Fitch ou Dolce Vita de se lancer. Les plateformes TikTok et Twitch ont aussi pris les devants… Et la France ? Seuls 3% de nos concitoyens ont déjà acheté lors d’un live-shopping. Pourtant, l’arrivée du live-shopping n’est qu’une question d’années…

La promesse du live-shopping s’adresse autant aux acheteurs qu’aux vendeurs. Pour ces derniers, c’est la promesse (sur le papier) que n’importe qui peut vendre n’importe quoi et devenir très riche. La preuve : des petits influenceurs obtiennent des résultats et des taux d’engagement souvent bien supérieurs à ceux des influenceurs installés.

Et pas seulement les influenceurs : en janvier dernier, l’ambassadeur d’Ethiopie en Chine, a souhaité vendre aux consommateurs chinois des produits de son pays. Il a alors participé au live shopping de Li Jiaqi (le vendeur de rouge à lèvres). Et en cinq secondes, il a réussi à écouler 11 000 paquets de café éthiopien. Une nouvelle manière peut-être de faire vivre le corps diplomatique. Et de se vendre, soi-même, pour pas cher.

Références

L'équipe

Quentin Lafay
Production
Vivien Demeyère
Réalisation
Shirley Adélaïde
Collaboration