TikTok
TikTok
TikTok ©AFP - Tolga Akmen
TikTok ©AFP - Tolga Akmen
TikTok ©AFP - Tolga Akmen
Publicité
Résumé

L’application mobile, développée par une entreprise chinoise, a annoncé récemment que 75% de ses utilisateurs avaient découvert de nouveaux morceaux grâce à elle, en 2021.

En savoir plus

Il y a 6 ans à peine, s’achevait une ère lointaine, dans laquelle TikTok n’existait pas encore.

Et Maintenant ? Ce réseau social au milliard d’utilisateurs dans le monde, est devenu - à en croire lui-même - le premier moteur de découvertes musicales chez les jeunes. L’application mobile, développée par une entreprise chinoise, a annoncé récemment que 75% de ses utilisateurs avaient découvert de nouveaux morceaux grâce à elle, en 2021. Un phénomène, une tendance qui ont un impact majeur sur l’industrie musicale dans son ensemble, sur l’émergence de nouveaux talents, sur le rapport des artistes à leurs fans, sur la rémunération des compositeurs, des interprètes, sur la fabrique du succès et la composition même des titres. Jean-Philippe Thiellay, Président du Centre National de la Musique, nous explique comment les outils de diffusion ont toujours influencé la structuration de ce marché. Et notamment, avant toute chose, le format des œuvres musicales.

Publicité

Alors aujourd’hui, avec TikTok, ce n’est pas tant l’outil en lui-même qui transforme le format, mais l’usage qui en est fait, par les utilisateurs. Qui incite les artistes à adapter leurs créations. À créer des morceaux qui captent, saisissent l’attention en un regard, à imaginer des titres plus courts, que l’on peut utiliser comme support à l’image.

Dans le même temps, l’autre phénomène adossé à TikTok, c’est sa capacité à faire émerger des talents. D’une façon fulgurante. Car si les réseaux sociaux ont toujours été de puissants moyens pour partager de la musique, faire découvrir des artistes, tenter sa chance dans une carrière en chanson, accéder à la notoriété fantasmée, TikTok est, dans ce domaine un réseau à part. Son origine, son ADN, c’est d’associer la musique à l’image. C’est de permettre le partage de vidéos de danse, de synchronisation labiale, d’associer une chanson à un pseudo-clip créé souvent par les utilisateurs, et de mettre en lien grâce à son algorithme puissant, les milliers, parfois les millions, de vidéos qui utilisent cette même chanson.

Des noms qui surgissent, l’émergence de nouvelles vedettes, de succès qui ne seraient sans doute jamais nés sans TikTok, c’est peut-être ce qu’il y a de plus frappant, de plus puissant, dans ce réseau. Alors j’ai demandé à Jean-Philippe Thiellay s’il existait un moyen d’établir une recette pour engranger les millions de vue.

Les relations entre TikTok et les labels, les majors historiques de l’industrie musicale ont été, un temps, assez houleuses. En cause, des manquements au droit d’auteur et des menaces de poursuites en chaîne.

Depuis lors, des contrats de licence ont été passés, entre l’application et certains groupes comme Universal, Sony et Warner, et monétiser ainsi l’usage, la diffusion d’un part de leur catalogue. Tout en se servant de l’application comme moyen de promotion de leurs artistes. Et puis, aux nostalgiques, à ceux qui préfèrent le monde d’hier, à ceux qui regrettent les règles claires de l’industrie d’antan, sachez que TikTok ne soutient pas seulement les jeunes talents. Le réseau permet aussi, et les cas sont de plus en plus nombreux, de remettre au goût du jour des titres que l’on écoutait moins, des succès que l’on croyait périmés. Comme cette chanson, Dreams de Fleetwood Mac, que j’adore, qui a connu une nouvelle jeunesse… grâce à la jeunesse d’aujourd’hui… et grâce à TikTok…

58 min
Références

L'équipe

Quentin Lafay
Production
Vivien Demeyère
Réalisation