Aya Nakamura
Aya Nakamura
Aya Nakamura ©AFP - Bertrand GUAY
Aya Nakamura ©AFP - Bertrand GUAY
Aya Nakamura ©AFP - Bertrand GUAY
Publicité
Résumé

Le Centre national de la musique a annoncé que 62 nouveautés avaient été certifiées à l’export en 2021. Une hausse de 22 % par rapport à 2020.

En savoir plus

Un secteur qui souffre depuis des années, des difficultés à faire face à la transition numérique, une pandémie historique qui a contraint les artistes à annuler tournées, concerts, rencontres avec le public et a complexifié le travail à l’export des professionnels.

Et Maintenant ? Malgré ces difficultés, les albums et singles français rencontrent un succès croissant, à l’international. Ainsi : le Centre national de la musique a annoncé que 62 nouveautés avaient été certifiées à l’export en 2021. Une hausse de 22 % par rapport à 2020. Au total, comme l’explique le CNM, "107 artistes différents obtiennent une certification or, platine ou diamant pour un ou plusieurs de leurs singles et albums". Des certifications qui intègrent les ventes physiques et digitales. Exemple : avec son single Santé, Stromae est certifié Or quelques semaines après sa sortie. D’autres artistes continuent de surperformer à travers le monde : Indochine, Julien Doré, Petit Biscuit, David Guetta et ses 20 certifications. Romain Laleix, directeur général délégué au centre national de la musique, décrit cette tendance.

Publicité

Alors, la capacité des productions françaises à rencontrer le succès au-delà de nos frontières n’est pas nouvelle ! Certains (mais pas moi) se souviennent peut-être de la traversée de l’Atlantique de Charles Aznavour, en 1963. Le New York Times avait dégainé la comparaison : le "Frank Sinatra français". On pense aussi à Édith Piaf, ou à Claude François, repris à tout va. Mais le tournant véritable ? Il a trente ans et concerne un genre à part.

Et ainsi, cette année encore, c’est la Dance-Électro qui s’exporte le mieux en dehors de nos frontières. Suivi par le Rap, le français qui démontre un dynamisme à part, et s’écoute particulièrement en Europe et en Afrique. Par ailleurs, ces bonnes nouvelles pour les productions nationales le sont aussi pour la francophonie. Puisque 54% des nouvelles sorties sont chantées en Français. Alors question : comment expliquer cette dynamique en dehors de notre pays ? Romain Laleix identifie plusieurs facteurs.

Autre facteur : les collaborations, entre artistes français et étrangers, qui se multiplient. L’originalité, aussi, la symbiose entre des genres singuliers, jouent un rôle fondamental… soit le théorème Aznavour. Puisque le chanteur rationnalisait ainsi son succès international : "je leur donne ce qu’ils n’ont pas". Et puis, les réseaux sociaux, notamment TikTok, qui représentent un véritable tremplin. Le titre Copines d’Aya Nakamura, trouve son origine dans une chorégraphie TikTok devenue virale aux Philippines. Aujourd’hui, il est couronné de quatre diamants.

Références

L'équipe

Quentin Lafay
Production
Vivien Demeyère
Réalisation
Shirley Adélaïde
Collaboration