CD
CD
CD ©AFP - ANTHONY WALLACE
CD ©AFP - ANTHONY WALLACE
CD ©AFP - ANTHONY WALLACE
Publicité
Résumé

Des ventes en hausse en 2021, pour la première fois depuis longtemps... mais pas seulement.

En savoir plus

En 20 ans, les ventes de CD se sont effondrées. Laissant sur le carreau des milliers de personnes et autres Vernon SUBUTEX.

Et Maintenant ? Eh bien le CD, inventé conjointement par les firmes Philips et Sony, commercialisé en France à partir de 1983, ce « compact disc » enverrait quelques signes de survie. Et même : il serait sur le point de retrouver dans les bacs et dans nos rayons sa légitime et dynamique existence. Quelques chiffres pour tenter de s’en convaincre. 

Publicité

Aux États-Unis, selon le magazine Billboard, les ventes physiques de disques compacts sont reparties à la hausse, pour la première fois depuis 17 ans. 40,6 millions d'albums CD ont été vendus en 2021. Contre 40,16 millions l'année précédente, soit une hausse de 1,1%, largement tirée par les ventes du dernier album d’Adèle, de Taylor SWIFT, et par les genres Pop, country et K-Pop. 1,1%, c’est peu, mais la dernière augmentation datait de 2004 : à l’époque, se vendaient encore 665 millions de disques par an. Je poursuis ma tentative de démonstration, un peu fragile je vous le concède. L’an passé : le CD créé la surprise avec des ventes en hausse de 10%, une première depuis 20 ans. Alexandre LASCH, directeur général du Syndicat de l’édition phonographique, nous explique qu’il s’agit d’une tendance conjoncturelle… mais pas seulement.

Au-delà des chiffres, il semble que le CD change en réalité de statut (elle serait là, Guillaume, la véritable transition sur laquelle je ne parvenais à mettre le doigt). Objet industriel de nos tendances collectives à la consommation de masse, peu onéreux, il deviendrait (comme le vinyle) un objet rare, collector, et un peu plus cher que par le passé. Un objet d’abord destiné aux fans des artistes. Le groupe COLDPLAY a par exemple sorti un CD deux titres, physique, de son single Higher Power.  

Autre tendance. Sortir de multiples versions d’un même CD. Taylor SWIFT et Kylie MINOGUE ont par exemple sorti leur dernier album sous plusieurs éditions, misant sur le fait que leurs adorateurs se procureraient plusieurs exemplaires. Idem en France pour Orelsan, qui expliquait ainsi sa démarche sur Twitter :

Alexandre LASCH nous explique qui cette tendance concerne. Et pourquoi !

Et puis ces disques permettent d’évenementialiser la démarche commerciale des artistes, de dynamiser les ventes et de grimper dans les classements. Notamment, car les CD occupent encore une place importante dans leurs revenus.

Une renaissance du CD ? Pas vraiment. L’avenir de cet objet aux reflets de laser réside surtout dans notre inclination collective à sublimer le passé. Et dans sa capacité à doper les ventes. Comme la collaboration d’Elton JOHN et Dua LIPA, qui ont annoncé à l’automne dernier la parution en CD deux titres de Cold Heart. Le CD était dédicacé par les artistes et a permis, alors que le titre était relativement mal parti, de se hisser à la première place des charts britanniques. 

Références

L'équipe

Quentin Lafay
Production
Vivien Demeyère
Réalisation
Anna Pheulpin
Collaboration