Les longueurs de Claire Castillon, paru le 13 janvier aux éditions Gallimard Jeunesse.
Les longueurs de Claire Castillon, paru le 13 janvier aux éditions Gallimard Jeunesse.
Les longueurs de Claire Castillon, paru le 13 janvier aux éditions Gallimard Jeunesse.
Les longueurs de Claire Castillon, paru le 13 janvier aux éditions Gallimard Jeunesse.
Publicité

Cette semaine, un livre sensible et juste est paru aux éditions Gallimard Jeunesse. Il s'intitule Les Longueurs et est signé Claire Castillon. Il est emblématique d'un mouvement d'ouverture : la littérature jeunesse, progressivement, au fil des ans, aborde le sujet de la pédocriminalité de front.

Longtemps, les livres pour la jeunesse ont évité le sujet de la pédocriminalité. Les œuvres qui franchissaient la ligne invisible, qui abordaient le tabou, le faisaient souvent par des voies détournées. Les criminels déguisés prenaient la forme d'animaux prédateurs. Les mots se tenaient loin des corps. Les violences, les traumatismes affleuraient à peine. Et maintenant Guillaume ?

Et bien la littérature jeunesse, progressivement, au fil des ans, aborde le sujet de front. A hauteur d'enfant et de vie d'enfants, dans le but assumé et important désormais, de prévenir, d'alerter, de commencer à protéger le jeune lectorat. Cette semaine, un livre sensible et juste est paru aux éditions Gallimard Jeunesse et nous a semblé emblématique de ce nécessaire mouvement d'ouverture. Il s'intitule Les longueurs et il est signé Claire Castillon. Il s'adresse aux adolescents et raconte l'histoire d'Alice, qui vit seule avec sa mère et qui tombe amoureuse de son professeur d'escalade. Un homme qui la gâte, la faire rêver, voyager. Il est aussi le meilleur ami de sa mère. Il a 43 ans et elle en a 8. Mais comment raconter à des enfants une réalité crue et violente ? Claire Castillon nous raconte comment elle a procédé.

Publicité

Raconter, décrire cette réalité, décortiquer une expérience comme le fait Claire Castillon, comme le font désormais de plus en plus d'ouvrages pour la jeunesse, pour tous les âges, c'est prévenir, accompagner les enfants, bien sûr, mais c'est aussi leur donner la possibilité d'en parler entre eux, la possibilité de s'entraider.

Dans Les longueurs, dans la Collection Scripto, chez Gallimard Jeunesse, la relation entre la mère et la fille est centrale, décisive et forte. C'est aussi cela que peut une littérature qui affronte le réel, ce tabou. Expliquer aux enfants que certains adultes peuvent être leurs alliés et les accompagner.

Chaque année, 130.000 jeunes filles et 35.000 jeunes garçons subissent des viols ou tentatives de viol. Et s'il n'est pas toujours simple de parler aux enfants de corps et d'intimité, de violences sexuelles, de l'idée selon laquelle les adultes n'ont pas tous les droits sur eux, les auteurs et les éditeurs font œuvre utile en proposant des textes qui permettent aux enfants et à leurs parents de regarder droit dans les yeux le tabou éblouissant de la pédocriminalité. Car de la sorte, Guillaume, ils participent à le ternir dans la durée.

Des livres à consulter sur le sujet :

  • Les Pieds-Bleus de Claude Ponti aux Editions de L'Olivier
  • Petit Doux n'a pas peur de Marie Wabbes aux éditions La Martinière Jeunesse
  • La Princesse sans bouche de Florence Dutruc-Rosset et Julie Rouvière aux éditions Bayard Jeunesse
  • Touche pas à mon corps, Tatie Jacotte ! de Thierry Lenain et Stéphane Poulin aux éditions Les 400 coups

Et un livret accessible gratuitement sur le site de Bayard Jeunesse : "Stop aux violences sexuelles faites aux enfants"

L'équipe

Quentin Lafay
Quentin Lafay
Quentin Lafay
Production
Vivien Demeyère
Réalisation
Anna Pheulpin
Collaboration