Stones displayed during the exhibition "Pierres Precieuses" (Gems), at the Grande Galerie de l'Evolution of the Museum National d'Histoire Naturelle
Stones displayed during the exhibition "Pierres Precieuses" (Gems), at the Grande Galerie de l'Evolution of the Museum National d'Histoire Naturelle ©AFP - STEPHANE DE SAKUTIN
Stones displayed during the exhibition "Pierres Precieuses" (Gems), at the Grande Galerie de l'Evolution of the Museum National d'Histoire Naturelle ©AFP - STEPHANE DE SAKUTIN
Stones displayed during the exhibition "Pierres Precieuses" (Gems), at the Grande Galerie de l'Evolution of the Museum National d'Histoire Naturelle ©AFP - STEPHANE DE SAKUTIN
Publicité

Depuis quelques années, une croyance revient en odeur de sainteté : les pierres émettraient des énergies à même de soulager le corps et l’esprit.

La lithothérapie : soit la croyance selon laquelle les propriétés des pierres peuvent soigner. Alors les pierres, les minéraux, ont toujours fasciné par leur rareté. Par leurs couleurs, leurs géométries, souvent introuvables dans les mondes animal ou végétal.

Depuis quelques années, une croyance revient en odeur de sainteté : les pierres émettraient des énergies à même de soulager le corps et l’esprit. Relayée par des stars hollywoodiennes, sur-évoquée sur Instagram et Tik Tok, cette théorie alternative se propage aussi à travers la presse… en particulier la presse dite féminine. Quelles sont ses applications concrètes ?

Publicité

Pour guérir nos problèmes d’insomnie et de stress, portons un bijou orné d’un quartz rose. L’amétrine détoxifierait le corps. Et le jade purifierait les reins. J’ai trouvé tous ces éléments dans le magazine Elle. Pour autant, les pouvoirs des pierres ont-ils une quelconque assise scientifique ? Boris CHAUVIRE, docteur en minéralogie de l’Université de Nantes, enseignant à l’Institut de Bijouterie de Saumur, nous donne quelques éléments de réponse.

Alors bien sûr, lorsqu’une pierre sert de support psychologique, elle peut être utile. Si elle apporte espoir et courage à celui qui la porte, si elle permet d’affronter une anxiété ou un trouble passager, alors elle peut être bénéfique. Le danger est ailleurs : lorsque des boutiques en ligne et des charlatans masqués assurent qu’une pierre immergée dans un bain permet de guérir de la Covid.

Que de s’étendre quelques heures sur un matelas de cristaux détruira le cancer. Et que, par conséquent, des malades repoussent les soins ou remplacent les vaccins ou les médicaments par des pierres sans effet. Mais alors : comment expliquer que cette croyance se diffuse ? Romy SAUVAYRE, sociologue des sciences et des croyances, enseignante à l’Université Clermont-Auvergne, tisse un lien très clair avec la mouvance New Age.

Le succès de la lithothérapie s’inscrit dans une dynamique de fond : la sensibilité croissante, notamment d’une partie de la jeunesse, envers le paranormal, l’irrationnel. Ainsi, selon une enquête IFOP, 69 % des Français de 18 à 24 ans déclarent croire en une para-science, au moins.

Autre tendance liée, cela dit bien moins inquiétante : la place croissante que prennent les pierres et les minéraux dans l’économie du bien-être. Crème anti-âge globale diamant, rouleaux de jade pour drainer la peau, soins infusés aux pierres précieuses. Une exploitation commerciale néfaste pour les gisements naturels. Une constante, dans cette passion pour la litho : à défaut de guérir, les pierres font d’abord la santé de ceux qui les vendent.

L'équipe

Quentin Lafay
Quentin Lafay
Quentin Lafay
Production
Vivien Demeyère
Réalisation
Anna Pheulpin
Collaboration