Comment aider les jeunes à échapper aux stéréotypes de la beauté ?
Comment aider les jeunes à échapper aux stéréotypes de la beauté ?
Comment aider les jeunes à échapper aux stéréotypes de la beauté ? ©Getty - Malte Mueller
Comment aider les jeunes à échapper aux stéréotypes de la beauté ? ©Getty - Malte Mueller
Comment aider les jeunes à échapper aux stéréotypes de la beauté ? ©Getty - Malte Mueller
Publicité
Résumé

Comment aider les enfants à faire face aux normes et aux injonctions liées à l'apparence physique ? Quelle place donner à la beauté dans nos discours éducatifs ?

avec :

Ovidie (Écrivaine, réalisatrice, productrice), Georges Vigarello (Historien, philosophe et directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS)).

En savoir plus

"Ma toute belle", "ma cocotte jolie" : on célèbre la beauté et la mignonnerie des enfants et particulièrement des filles pour leur dire qu’on les aime. Puis, une certaine idée de la beauté circule et se transmet dans les mythes, les contes qu’on lit avant de dormir (ou leur version animée signée Disney). Et c’est ainsi qu’à la maternelle tant de petites filles se rêvent princesses aux long cheveux, conscientes à travers leurs jeux que la grâce distingue et avantage...

D’ailleurs, pour les filles mais aussi pour les garçons, la beauté apporterait considération et réussite, dès l’école : des chercheurs, en particulier François Amadieu, se sont penchés sur la question. Toutefois, trop se préoccuper de son apparence est aussi mal perçu. Nous ne sommes pas clairs avec la beauté ! Comment dès lors penser sa place, comment s’en parler dans les familles et ailleurs, entre adultes et enfants ? Nous y réfléchissons avec l'historien spécialiste de l’histoire de l’hygiène, de la santé et des pratiques corporelles Georges Vigarello, directeur d'études à l'EHESS et auteur notamment d’Histoire de la beauté (Seuil, 2014).

Publicité

Enfin, le poids des normes, la conscience malheureuse de son imperfection arrive très tôt dans la vie. Faut-il mener une contre-éducation pour libérer nos enfants du désir d’être belle et beau ? Aujourd’hui, des autrices invitent les adolescentes à y réfléchir : nous entendrons l'autrice jeunesse québécoise Annie Bacon, qui vient de publier De la beauté (éditions Les 400 coups, 2022, illustrations de Lavilletlesnuages), et la documentariste et réalisatrice Ovidie, co-autrice avec Deglee de Tu n’es pas obligée (La ville brûle, 2022), et nous verrons qu’il se passe quelque chose du côté de la jeunesse sur les questions d’apparence physique !

3 min

La citation

"Certes la domination est présente, mais il ne faut pas oublier que la beauté est une conquête, c'est une forme d'affirmation de soi et d'autonomisation", Georges Vigarello

1h 09

Pour aller plus loin

Le sentiment de soi - Histoire de la perception du corps XVIe-XXe siècle, Georges Vigarello (Points Seuil, 2016)

Les nouvelles beautés fatales - les troubles des conduites alimentaires comme pathologies de l'image, Vannina Micheli-Rechtman, préface de Georges Vigarello (Erès, 2022)

Le poids des apparences, François Amadieu (Odile Jacob, 2002)

Mon corps, je l'aime ! Portraits et témoignages, Amandine Gombault, illustrations Eve Gentilhomme (Fleurus, 2021)

De la beauté, Frédéric Monneyron (Entremises éditions, 2022)

Beauté fatale : les nouveaux visages d'une aliénation féminine, Mona Chollet (La Découverte poche, 2015)

Illustrations sonores

Extrait de Sans oser le demander du 10/10/21, par Matthieu Garrigou-Lagrange sur France Culture : Les garçonnes étaient-elles les premières féministes?

MOKADO - Interlude
SURPRISE BARBUE - Chanson pour un Bernard l'hermite
MATMOS - Silicone gel implant
COLETTE MARS - La garçonne
ONESINE GROSBOIS - La garçonne

Textes lus par Louise Tourret : extrait de La tour de Doan Bui (Grasset, 2022) et de Le Feuilleton d’Ulysse de Muriel Zsac (Bayard, 2015)

Références

L'équipe

Louise Tourret
Louise Tourret
Louise Tourret
Production
Avril Ventura
Collaboration
Agnès Cathou
Réalisation