Haut potentiel, précoce, zèbre : y a-t-il un marché de l'intelligence ? ©Getty - RubberBall Productions
Haut potentiel, précoce, zèbre : y a-t-il un marché de l'intelligence ? ©Getty - RubberBall Productions
Haut potentiel, précoce, zèbre : y a-t-il un marché de l'intelligence ? ©Getty - RubberBall Productions
Publicité
Résumé

Que dit notre fascination pour la figure de l'enfant précoce de notre rapport à l'intelligence, et à l'enfance ?

avec :

Nicolas Gauvrit (Chercheur en sciences cognitives à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes à Paris), Franck Ramus (directeur de recherches au CNRS, professeur au laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique à l'Ecole Normale Supérieure, membre du Conseil scientifique de l'Education nationale), Anne Bargiacchi (Responsable de l'unité Troubles alimentaires à début précoce de l'hôpital Robert Debré/ AP-HP), Jo Witek (Auteur), Jérôme Pellissier (Docteur en psychologie, psychothérapeute et chercheur en psycho-sociologie).

En savoir plus

HPI – l’intelligence hors norme fascine : les ouvrages traitant de la précocité chez les enfants sont des phénomènes d’édition, le haut potentiel intellectuel inspire des personnages de fiction, le sujet est entré dans la culture populaire à travers des livres et des séries, la plus connue étant HPI sur TF1, elle a réuni plus de 11,5 millions de téléspectateurs au printemps…

Et surtout les enfants identifiés comme élèves précoces sont de plus en nombreux. Que cela raconte-t-il de notre époque ? … de nos représentations de l’enfance, de la manière de considérer les singularités dans l’éducation ? Et puis, que cela dit-il de notre vision de l’intelligence "exceptionnelle" et "normale", et du fameux potentiel qui doit se réaliser scolairement, puis professionnellement ? Nous allons débattre de ces questions avec nos invités Jérôme Pellissier, psychothérapeute, docteur en psychologie, chercheur en psycho-sociologie, auteur de La Fabrique des surdoués (Dunod, 2021), Anne Bargiacchi, médecin psychiatre, elle a exercé 10 ans à l’Hôpital Robert Debré au sein du service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent et publie avec Alexandre Hubert A haut potentiel, précoce, dans la collection L'Enfance en questions (Nathan, 2021), et Nicolas Gauvrit, enseignant chercheur en sciences cognitives à l’Université de Lille, chroniqueur pour la revue Cerveau et psycho, il a codirigé avec Nathalie Clobert Psychologie du haut potentiel -Comprendre, identifier, accompagner (De Boeck supérieur, 2021).

Publicité

Dans cette émission vous entendrez également les voix de Franck Ramus, chercheur en sciences cognitives au CNRS et à l’ENS (Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistiques), créateur du MOOC "La psychologie pour les enseignants" du 09 novembre 2021 au 10 janvier 2022, de Jo Witek, autrice d’albums, de romans et de documentaires jeunesse, notamment de la série Mentine chez Flammarion jeunesse, illustrée par Margaux Motin, et de Denis Peiron, journaliste à La Croix, chef du cahier Parents & Enfants.

C’est quoi, l’intelligence ?

Considérer que ce qu’on mesure dans le Qi c’est l’intelligence, c’est déjà avoir une notion très restrictive de l’intelligence, analyse Jérôme Pellissier.

C’est très positif si on n’est pas uniquement centré sur les capacités cognitives et le QI, si on inclue ce qu’on fait avec son corps, la créativité. Jérôme Pellissier

Le développement cognitif c’est extrêmement vaste. Franck Ramus

Un haut potentiel ça s’appelle un humain, un bébé est un haut potentiel. Jérôme Pellissier

Les grandes choses qui ont été faites dans l’histoire se sont souvent faites par l’intelligence collective, là on est dans l’intelligence individuelle. Jérôme Pellissier

Les tests en questions

Le test de QI comme tout les tests a des limites, c’est un test de certaines capacités cognitives de l’enfant mais ce n’est pas une fin en soi, explique Anne Bargiacchi.

Pour Binet c’était absurde d’évaluer un QI sans évaluer la totalité de la vie sociale, psychique et affective de l’enfant. Jérôme Pellissier

Les mesures de l’intelligence générale sont assez stables tout au long de la vie, en tout cas à partir de 6 ans. Franck Ramus

En savoir plus : Tous surdoués?
44 min

"Racisme de l’intelligence"

La notion de "racisme de l’intelligence" on la trouve sous la plume de Pierre Bourdieu, rappelle Jérôme Pellissier.

Quand on va tester des enfants qui vivent dans le 6ème arrondissement on va trouver plein de gamins hyperstimulés intellectuellement. Jérôme Pellissier

Quand on vient d’une famille sociale aisée on pense peut-être plus facilement à un haut potentiel qu’à des troubles comportementaux. Anne Bargiacchi

La scolarisation c’est tout de même le plus puissant moteur pour développer l’intelligence des enfants. Franck Ramus

58 min

S’adapter aux enfants

Les enfants à haut potentiel sont reconnus aujourd'hui comme étant à besoins spécifiques, explique Anne Bargiacchi.

Le haut potentiel colore certaines émotions ou perceptions. Anne Bargiacchi

Le cerveau pour aller bien a besoin d’avoir de quoi se nourrir. Anne Bargiacchi

Tous les enfants doivent être stimulés intellectuellement, mais il faut ajuster ce qu’on leur demande à leur niveau. Franck Ramus

Beaucoup de psy s’accordent sur le fait qu’on n’est pas obligé de réaliser son potentiel. Nicolas Gauvrit

Atout, handicap ou spécificité ?

C’est important de ne pas enfermer l’enfant dans une trajectoire ou une autre au moment du diagnostic, ce n’est ni un don ni un fardeau mais une spécificité analyse Anne Bargiacchi.

Il y a une grande différence entre la France où l’on perçoit le haut potentiel comme un handicap, et les Etats-Unis où on le voit comme un atout. Nicolas Gauvrit

Mentine vit son potentiel comme un handicap qui l’empêche d’être dans la norme. Jo Witek

Le QI n’est pas un destin gravé dans le marbre. Franck Ramus

On est encore dans une société qui oppose la féminité et l’intelligence, et où les jeunes filles parfois se sentent obligées de cacher leur intelligence. Jérôme Pellissier

53 min

Vers une reconnaissance ?

Aujourd’hui on se pose plus de questions sur nos enfants et on a plus d’outils pour le faire, selon Anne Bargiacchi.

On assiste à une meilleure reconnaissance de la part de la société des différentes singularités des enfants. Franck Ramus

Pour le haut potentiel c’est plutôt bien moins reconnu que dans les années 60 où il y avait plus de sauts de classe. Franck Ramus

43 min

Retrouvez le dossier du magazine Cerveau et psycho d'octobre 2021 : Dans la tête d'un surdoué.

Lien vers l'enquête de Denis Peiron dans La Croix du 18/10, Pédophilie : comment la loi du silence a régné sur l'école.

Illustration sonore

  • Où est la fantaisie (de et par) Daphné chez Naïve.
28 min
Références

L'équipe

Louise Tourret
Louise Tourret
Louise Tourret
Production
Avril Ventura
Collaboration
Agnès Cathou
Réalisation