Immersion dans une école qui se présente comme révolutionnaire, l'école 42
Immersion dans une école qui se présente comme révolutionnaire, l'école 42
Immersion dans une école qui se présente comme révolutionnaire, l'école 42 ©Getty - Stanislaw Pytel
Immersion dans une école qui se présente comme révolutionnaire, l'école 42 ©Getty - Stanislaw Pytel
Immersion dans une école qui se présente comme révolutionnaire, l'école 42 ©Getty - Stanislaw Pytel
Publicité
Résumé

Deux sociologues ont mené une enquête originale sur l'école de développement informatique 42, un modèle qui interroge : les études doivent-elles être totalement en adéquation avec le marché de l'emploi ?

avec :

François Sarfati (Sociologue. Directeur de l'Unité de recherche "Marchés du travail, entreprises, trajectoires" au Centre d'études de l'emploi et du travail), Camille Dupuy (Maîtresse de conférences en sociologie à l’Université de Rouen, chercheuse au Dysolab (Dynamiques Sociales Contemporaines) et au Centre d’études de l’emploi et du travail).

En savoir plus

Célèbre école de développement informatique née en 2013 et financée par le patron de Free, Xavier Niel, l’établissement dont nous parlons dans cette émission a un fonctionnement bien particulier : la sélection par la célèbre "piscine" y est très spécifique et 42 ne délivre pas de diplôme – elle n’en demande pas non plus – il n’y a pas d’enseignants, elle est gratuite.

L’ouvrage publié aux PUF, Gouverner par l’emploi, une histoire de l’école 42, explore le modèle (il y a aujourd’hui 42 écoles 42) et explique en quoi il répond à des questions importantes dans l’enseignement : l’efficacité pédagogique, l’implication dans les études et la relation au futur emploi. L’enquête, qui nous fait partager les parcours et les points de vue des élèves, est passionnante. Alors, cette école qui s’est souvent présentée comme révolutionnaire, semble bien dans l’ère du temps, mais peut-elle faire figure de modèle ?

Publicité

Les auteurs, les sociologues Camille Dupuy et François Sarfati, nos invités, pointent les limites et interrogent la philosophie de 42 et questionnent au passage les transformations actuelles de l’enseignement supérieur : la formation doit-elle être mise uniquement au service de l’emploi ? Quelles conséquences sur les contenus enseignés et… sur le type de travailleurs qu’on cherche à former ?

Louise Tourret s'entretient avec Camille Dupuy, maîtresse de conférences en sociologie à l’Université de Rouen, chercheuse au Dysolab (Dynamiques Sociales Contemporaines) et au CEET (Centre d’études de l’emploi et du travail), co-autrice avec François Sarfati de Gouverner par l'emploi : une histoire de l'Ecole 42 (PUF, 04/05/22) et François Sarfati, professeur de sociologie à l’Université d’Evry Paris Saclay, chercheur au Centre Pierre Naville et au CEET, co-auteur avec Camille Dupuy de Gouverner par l'emploi : une histoire de l'école 42 (PUF, 04/05/22).

Vous entendrez également dans cette émission la voix de Liwen, 13 ans, élève à TUMO Paris 1, école de la création numérique.

La citation

"On retrouve dans l'Ecole 42 une très forte critique du système scolaire dans sa dimension englobante, qui consiste à faire apprendre la même chose au même moment aux élèves, mais ce qui est paradoxal c'est qu'on veut à la fois libérer ces apprentissages et qu'on les individualise très fortement", Camille Dupuy

59 min

Pour aller plus loin

Lien vers le site de l'Ecole 42

Lien vers le site de TUMO - l'école de la création numérique

59 min

Bibliographie

Le maître ignorant, Jacques Rancière (Fayard, 1987)

Le nouvel esprit du capitalisme de Luc Boltanski et Eve Chiapello (Gallimard, 2011)

7 min

Illustrations sonores

  • Extrait de l'émission Les Chemins de la philosophie du 07/12/2018 sur France Culture. Adèle van Reeth / Jacques Ranciere
  • Extrait de l'émission Rue des écoles du 07/05/2017. Louise Tourret / Sylvie Jouan
  • Extrait de la série The hitchhicker’s guide to the Galaxy de Douglas Adams diffusée sur la BBC
  • Musique de Philippe Katerine, Musique d’ordinateur, Barclay