Rentrée scolaire 2020 : comment se projeter dans l'incertain ? ©Getty -  smartboy10
Rentrée scolaire 2020 : comment se projeter dans l'incertain ? ©Getty - smartboy10
Rentrée scolaire 2020 : comment se projeter dans l'incertain ? ©Getty - smartboy10
Publicité
Résumé

Ce mardi 1er septembre plus de 12 millions d'élèves feront leur rentrée en France. Une rentrée génératrice de conflits, autour de la gestion du Covid bien sûr, nouveau point de discorde entre les professeurs et le ministère, mais aussi autour de la capacité de l'école à combattre les inégalités.

avec :

Phlippe Meirieu (Chercheur spécialisé en sciences de l'éducation et écrivain français), Valérie Sipahimalani (Professeur de SVT, secrétaire générale adjointe du SNES), Édouard Geffray (Directeur général de l'enseignement scolaire (DGESCO)), Marie Duru-Bellat (sociologue, professeur émérite à Sciences Po Paris, chercheuse à l'Observatoire sociologique du changement et à l'IREDU).

En savoir plus

C’est sans doute la rentrée dont on aura le plus parlé en amont, elle effraie, elle mobilise, son organisation est source de conflit entre les syndicats enseignants et le gouvernement, alors que 71% des parents s’en inquiètent et que 83% d’entre eux redoutent un nouveau confinement selon un sondage BVA publié par La Croix ce matin.

Alors, l’école est-elle prête ? Nous en débattrons avec Edouard Geffray, Directeur général de l’enseignement scolaire au Ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse et des sports (Dgesco) et la syndicaliste Valérie Sipahimalani, professeure en lycée à Paris et Secrétaire générale adjointe du Snes-Fsu.

Publicité

Mais les enjeux de l’éducation n’ont pas pour autant disparus et derrière la crise liée au Covid, s’en joue une autre, déjà ancienne, celle des inégalités scolaires et même du contrat social qui lie les Français à leur école, une crise qui est aussi celle de nos démocraties… Car les "perdants" de la course aux diplômes deviendraient de plus en plus méfiants, voire défiants envers les institutions ou ceux qu’on appelle "les élites". On peut prendre des exemples dans l’actualité proche avec le rejet des masques et les protocoles pour endiguer l’épidémie ou encore celui de la vaccination.

Nous en parlerons dans un 2ème temps avec Marie Duru-Bellat, sociologue, professeure émérite à Sciences Po, chercheuse à l’IREDU (Institut de recherche en éducation de l’université de Bourgogne), co-autrice avec François Dubet de L’école peut-elle sauver la démocratie? Seuil (27/08), et Philippe Meirieu (au téléphone), chercheur en pédagogie, spécialiste de l’éducation, il vient de publier Ce que peut encore l’école pour la démocratie, Autrement (26/08).

Je ne crois pas que cette rentrée soit conflictuelle, on est tous réunis autour de l'école, c'est un dénominateur commun de la République. Edouard Geffray

J'entends que la rue de Grenelle est prête mais sur le terrain nous ne le sommes pas. Valérie Sipahimalani

45 min

On ne parle pas assez des élèves dans cette rentrée, on sous-estime les effets psychologiques engendrés par cette période singulière. Philippe Meirieu

Nous n'avons pas découvert les inégalités avec l'épidémie. Nous avons découvert l'enfant derrière l'élève, et ça cela peut aider à réduire les inégalités. Marie Duru-Bellat

58 min

Pour nous cette question de la gratuité du masque est symbolique de la façon dont on pratique la démocratie scolaire. Valérie Sipahimalani

Si un élève oublie son masque un matin, bien sûr que nous pourrons lui en fournir un. Edouard Geffray

À réécouter : Une rentrée sous Covid
5 min

On ne peut pas accepter que chacun ne soit pas éduqué à la pratique démocratique. Philippe Meirieu

L'école est rongée par la compétition et la course aux diplômes, on est dans une école qui tente de tirer les marrons du feu. Marie Duru-Bellat

4 min

Pour que les élèves aient une bonne image de la société, il faut qu'ils aient une bonne image de l'école. Valérie Sipahimalani

Si le Covid a bien montré quelque chose c'est que nous sommes solidaires. Bien sûr que nous voulons des citoyens libres et éclairés, mais nous voulons aussi des citoyens solidaires. Philippe Meirieu

Illustrations sonores 

  • Respire, Gaël Faye, 2020.