L'idée atomique est née sur les bords de la mer Egée, iI y a presque 2 500 ans, du philosophe grec Leucippe et de son disciple Démocrite. ©Getty - Pobytov
L'idée atomique est née sur les bords de la mer Egée, iI y a presque 2 500 ans, du philosophe grec Leucippe et de son disciple Démocrite. ©Getty - Pobytov
L'idée atomique est née sur les bords de la mer Egée, iI y a presque 2 500 ans, du philosophe grec Leucippe et de son disciple Démocrite. ©Getty - Pobytov
Publicité
Résumé

Quand parle-t-on pour la première fois d’atome ? Comment sa conception a-t-elle évolué ? Dans quelle mesure la perception populaire de l'atome reste-t-elle relativement déliée de la vérité scientifique ? Comment classe-t-on tous les atomes ?

avec :

Marlène Assié (Physicienne, spécialisée dans la physique expérimentale, chercheure au CNRS), Charlotte Bigg (Chargée de recherche en histoire des sciences et techniques au Centre Alexandre Koyré).

En savoir plus

On plonge aujourd’hui dans l’infiniment petit et on voyage au cœur de la matière à la rencontre de l’atome, ce socle élémentaire de toute substance qui a tardé à révéler ses secrets.

Si l’idée d’une brique élémentaire insécable a émergé en Grèce cinq siècles avant notre ère pour, l’atome a connu une longue errance dans l’histoire des sciences avant de connaître son heure de gloire au XIXe et XXe siècle.

Publicité

"Au milieu des années 20, on compte les atomes mais on ne les a pas encore vu. On commence à les voir avec des méthodes de diffusion de rayons X. La première observation était avec Max von Laue, en 1912... C'est une méthode très limitée, mais on peut voir les atomes quand ils sont sur des réseaux cristallins, bien organisés... C'est une quête qui a duré très longtemps. L'idée d'isoler un atome pour pouvoir l'observer seul." - Marlène Assié

On vous raconte donc aujourd’hui comment d’une intuition philosophique on est passé à un corps physique en empruntant les chemins de traverse de l’histoire des sciences qui, comme on le sait, sont souvent sinueux et pleins de broussailles.

"Ce qu'on a cherché à trouver a changé au court du temps. L'atome dont on débattait au XIXème siècle, n'est pas celui du XXème siècle. A la fin des années 1990, on observe l'avènement de tout un tas d'instruments, qui vont permettre de mettre en évidence de nouveaux phénomènes... Ce sont des développements instrumentaux qui vont ouvrir une fenêtre complètement nouvelle sur l'utilisation de la matière. On s'intéresse à ces nouvelles radiations, sans parler encore d'atome." - Charlotte Bigg

"Atome : voyage au centre de la matière", c’est le programme physique qui est le nôtre pour l’heure qui vient. Bienvenue dans “Eurêka !”.

Pour nous accompagner dans cette plongée dans l’infiniment petit, nous avons le plaisir de recevoir aujourd'hui Marlène Assié, physicienne nucléaire au Laboratoire de physique des deux infinis Irène Joliot-Curie. Nous sommes également avec Charlotte Bigg , historienne des sciences chargée de recherche CNRS au Centre Alexandre Koyré.

.
.
© Radio France

Retrouvez " Eurêka ! " dans un livre à paraître en novembre aux éditions Alisio / France Culture

Les références musicales

Le générique de début : BO du film " Ténèbres " par Dario Argento

La musique du jour : “Le petit atome” par Paul Braffort

Le générique de fin : "Electricity" par Orchestral Manœuvres In The Dark

Références

L'équipe

Alexandra Delbot
Production déléguée
Sam Baquiast
Collaboration
David Jacubowiez
Réalisation
Garance Premat-Agnelot
Collaboration
Loïc Duthoit
Collaboration
Mariam Ibrahim
Collaboration