Une personne faisant du surf face au coucher du soleil
Une personne faisant du surf face au coucher du soleil ©Getty - Marco Petracci
Une personne faisant du surf face au coucher du soleil ©Getty - Marco Petracci
Une personne faisant du surf face au coucher du soleil ©Getty - Marco Petracci
Publicité

Peut-on dater l'invention du surf ? Que représente cette pratique dans la culture hawaïenne ? Comment est née la surf culture ? Dans quelle mesure peut-on considérer qu'elle a touché tous les domaines artistiques ? Comment ont évolué les planches de surf ?

Avec
  • Jérémy Lemarié Docteur en sociologie et anthropologue, spécialiste du surf à Hawaï

“Glisser sur la vague et se fondre avec elle” tel est le sens du mot “he’enalu”, l’ancêtre hawaïen de ce qui est devenu un sport de masse : le surf.

De l’archipel perdu dans le Pacifique, aux côtes californiennes, puis aux rivages houleux du monde entier, le surf est devenu en deux siècles un symbole : celui d’un sport en harmonie avec les éléments et celui d’une culture globale.

Publicité

C’est donc dans l’histoire d’une vague sportive et culturelle que nous allons plonger.

"Surf : l’éternel été", c’est l'invention du jour. Une invention océanique.

Le modèle d'organisation du surf a été calqué sur celui des sports des anglo-saxons... En 1893, le club de surf en pirogue se crée. Ce sont ces Beach boys, des garçons de plage hawaïens, qui inculquaient la natation, le surf en planche mais aussi en pirogue, aux touristes... On commence à s'organiser pour monétiser cette tradition autochtone. (Jérémy Lemarié)

Jérémy Lemarié, sociologue, maître de conférence à l’Université de Reims Champagne Ardenne et auteur du livre “Surf, une histoire de la glisse, de la première vague aux Beach Boys” publié éditions Arkhê, et Alain Gardinier, journaliste et auteur de “Surf culture : plus qu’un sport un art de vivre” et de “Tontons surfeurs : aux origines du surf français” tous deux parus aux éditions Atlantica, se laisseront emporter avec nous sur les flots de l'histoire du surf. 

Les références musicales :

Le titre du jour : "La planche" par La Femme

Le générique de fin : "Surf Rider" par The Lively Ones

L'équipe

Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Production
Alexandra Delbot
Alexandra Delbot
Alexandra Delbot
Production déléguée
Anne Depelchin
Réalisation
Tom Umbenstock
Collaboration
Mariam Ibrahim
Collaboration
Antonin Hamburger
Collaboration