Illustration d'une porte ouverte vers la lumière, face à une rangée d'autres fermées
Illustration d'une porte ouverte vers la lumière, face à une rangée d'autres fermées ©Getty - Themacx
Illustration d'une porte ouverte vers la lumière, face à une rangée d'autres fermées ©Getty - Themacx
Illustration d'une porte ouverte vers la lumière, face à une rangée d'autres fermées ©Getty - Themacx
Publicité

Une autre idée de l'inconscient avait-elle été théorisée avant celle de Sigmund Freud ? Comment la définition de l’inconscient évolue-t-elle au sein de la psychanalyse ? Quelles sont les expériences qui ont permis de mettre en évidence l’inconscient cognitif ?

Avec
  • Jean-François Dortier Fondateur et directeur de publication de Sciences Humaines
  • Claire Sergent Enseignante et chercheuse au Laboratoire “Psychologie de la perception” à l’Université Paris Descartes

On a longtemps considéré Sigmund Freud comme le Christophe Colomb de l’inconscient : celui par qui un nouveau continent s’était révélé à la face de l’humanité.

Pourtant, comme souvent lorsqu’il est question de découvertes, l’histoire est plus complexe qu’il n’y paraît. Des pensées philosophiques de l’époque moderne, aux études neuroscientifiques en passant par la psychanalyse, l’inconscient reste un continent encore largement inexploré.

Publicité

On définit l'inconscient par rapport au conscient... Il y a un tournant au XIXème siècle, la plus part des philosophes s'intéressaient à la psyché humaine autour du conscient, et là commence à émerger l'idée qu'il y a des mécanismes cachés... (Jean-François Dortier)

Nous mettons donc le cap vers ce bout du monde, et ce bout de nous qui nous appelle en rêve et qui guide, sans que nous en soyons conscients, une partie de nos actions...

Les sciences cognitives nous révèlent un élément extrêmement important, c'est la notion d'interprétation. C'est un concept qui va permettre d'éclairer de très nombreux mécanismes qui sont à l'oeuvre dans notre conception du monde, que ce soit au niveau des autres, ou de la perception de soi... L'activité cognitive, va naître de l'association de l'information qui vient de l'extérieur, et de l'histoire personnelle inconsciente de l'individu. (Claire Sergent)

Inconscient : la porte d’à côté” c’est le sillon qui sera creusé tout au long de cette émission. 

Claire Sergent, professeure de neurosciences cognitives à l’Université de Paris, et Jean-François Dortier, fondateur de la revue Sciences humaines et de la revue L’Humanologue, exploreront cette sinueuse et encore inachevée découverte de l’inconscient.

Les références musicales :

Le titre du jour : "Therapy" par Mary J. Blige

Le générique de fin : "Désir, désir" par Laurent Voulzy et Véronique Jannot

L'équipe

Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Production
Antonin Hamburger
Collaboration
Mariam Ibrahim
Collaboration
Tom Umbenstock
Collaboration
Milena Aellig
Réalisation
Alexandra Delbot
Alexandra Delbot
Alexandra Delbot
Production déléguée