Amas de bouteilles vertes en plastique, sur fond orange
Amas de bouteilles vertes en plastique, sur fond orange ©Getty - Anna Efetova
Amas de bouteilles vertes en plastique, sur fond orange ©Getty - Anna Efetova
Amas de bouteilles vertes en plastique, sur fond orange ©Getty - Anna Efetova
Publicité

De quoi parle-t-on quand on évoque le plastique ? Quels sont les différentes matières plastiques qui existent ? Pourquoi sont-elles néfastes pour l'homme et l'environnement ? Quelles sont les solutions envisageables face au “trop de plastique” ?

Avec
  • Florence Hachez-Leroy Historienne des entreprises, des sciences et des techniques, maîtresse de conférences à l’Université d’Artois, chercheuse au Centre de recherches historiques (EHESS)
  • Nathalie Gontard directrice de recherche en sciences de l’aliment et de l’emballage à l'INRAE
  • Philippe Chalmin Professeur d'économie à l'université de Paris Dauphine.

De solution miracle à cause d’une débâcle, les matières plastiques ont connu en à peine un siècle une trajectoire foudroyante. 

Une matière plastique peut être définie par rapport à ses propriétés. Elle possède la capacité extraordinaire de pouvoir être mise en forme très facilement. Par simple chauffage, qui va ramollir la matière. On le refroidit ensuite et le plastique garde la forme qu'on lui a donnée. Ce qui veut dire qu'on peut créer une myriade d'objets… (Nathalie Gontard)

Publicité

D’abord conçues comme solution de remplacement à des matériaux rares et chers, les matières plastiques produites à l’échelle industrielle ont fini par provoquer une révolution. Une révolution pratique au quotidien d’abord, puis un désastre environnemental et une menace sanitaire. 

Le plastique est, à la limite, l'un des symboles des Trente Glorieuses, de cet extraordinaire moment dans lequel la vie quotidienne change profondément… Il n'y a aucune production industrielle dans le monde qui ait connu pareille explosion. Entre 1980 et 2017, la production du plastique passe de 60 à 350 millions de tonnes. (Philippe Chalmin) 

"Plastique : du pratique au tragique", c’est l'invention du jour. Une invention partie d'une table de billard.

En 1958, on est dans cette pleine période de fascination de la modernité, du monde de la production… L'apparence du matériau qui est nouvelle pour les contemporains. On voit aussi, à ce moment-là, une sorte de critique de la "Plastic Society" qui émerge. Cette mode du plastique qui envahit tout…  (Florence Hachez-Leroy)

Nathalie Gontard, directrice de recherche à l’INRAE, co-autrice de l'ouvrage "Plastique le grand emballement" paru aux éditions Stock, Florence Hachez-Leroy, maîtresse de conférence à l’Université d’Artois et Philippe Chalmin, historien, économiste, et professeur à l’Université Paris Dauphine, nous raconteront l'histoire de cette invention-invasion. 

Les références musicales :

Le titre du jour : "Le temps du plastique" par Léo Ferré

Le générique de fin : "Plastic Beach" par Gorillaz

L'équipe