On peut définir une gamme comme l'ensemble des intervalles, égaux ou non, qui divisent une octave. ©Getty - Anabela Henriques / EyeEm
On peut définir une gamme comme l'ensemble des intervalles, égaux ou non, qui divisent une octave. ©Getty - Anabela Henriques / EyeEm
On peut définir une gamme comme l'ensemble des intervalles, égaux ou non, qui divisent une octave. ©Getty - Anabela Henriques / EyeEm
Publicité
Résumé

Pourquoi la musique a-t-elle été théorisée en gammes ? Quelles sont les différents types de gammes existants ? Comment la gamme tempérée s'est-elle imposée et universalisée ? D’où viennent les noms des notes de musique que nous utilisons aujourd’hui ?

avec :

Paul Lascabettes (Doctorant à l’Institut de Recherche et de Coordination Acoustique et Musique (IRCAM), et créateur de la chaîne Mathémusique), Théodora Psychoyou ( Maîtresse de conférence en musicologie à Sorbonne Université, et directrice de l’institut de recherche en musicologie).

En savoir plus

Inventorier toutes les gammes musicales existantes depuis les débuts de l’histoire de l’humanité serait sans doute mission impossible. Pourtant si je vous dis "Do ré mi fa sol la si", les notes vous viennent immédiatement en tête.

"Il y avait une idée du sens essentiel de l'harmonie des rapports simples connectée à une idée de l'ordre du monde et de l'esthétique. On le retrouve dans les premiers monocordes... Ils avaient cette conviction que la beauté du monde est fondée sur la simplicité des proportions, c'est-à-dire sur ces consonances, qui sont le sens et le garant de l'ordre et de la beauté. Ce principe esthétique va irriguer l'Occident médiéval jusqu'à très loin, dans la musique... La musique est pensée comme art et comme science." - Théodora Psychoyou

Publicité

Mais qui a inventé cette convention qui donne au langage musical occidental son alphabet et quelles évolutions majeures la gamme a-t-elle connues ?

On retrace en musique l’histoire d’une convention qui n’est qu’une possibilité parmi d’autres de faire de la musique et dont l’histoire regorge d’accords et de désaccords.

"Il y a une différence entre les modèles théoriques et ce qui est réalisé dans la musique... Les modèles mathématiques ont néanmoins permis de développer les gammes telles qu'on les a aujourd'hui. Les nouvelles théories scientifiques ont eu un énorme impact sur la musique elle-même. On a découvert par exemple, que l'on pouvait faire une gamme de différentes manières, ce qui permet aux théoriciens de s'adapter à la demande musicale." - Paul Lascabettes

"Quand la gamme musicale donne le la", c’est l’invention bien tempérée au programme du jour. Bienvenue dans "Eurêka !".

Pour nous déchiffrer cette histoire de la gamme musicale nous avons le plaisir d'être avec Théodora Psychoyou, maîtresse de conférence en musicologie à Sorbonne-Université et directrice de l’Institut de recherche en musicologie. Nous sommes également avec Paul Lascabettes, doctorant à l’IRCAM et créateur de la chaîne YouTube Mathémusique.

.

.
.
© Radio France

Retrouvez "Eurêka !" dans un livre à paraître en novembre aux éditions Alisio / France Culture

Les références musicales

Le générique de début : BO du film " Ténèbres " par Dario Argento

Le titre du jour : "La musique" par Philippe Katerine

Le générique de fin : "Doom City" par King Gizzard and the Lizard Wizard

Références

L'équipe

Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Alexandra Delbot
Alexandra Delbot
Alexandra Delbot
Production déléguée
Sam Baquiast
Collaboration
David Jacubowiez
Réalisation
Loïc Duthoit
Collaboration
Mariam Ibrahim
Collaboration