Australopithecus Africanus, crâne reconnu de l'espèce éteinte des australopithèques, débattue comme étant un ancêtre direct des humains "modernes", retrouvé à Taung, en Afrique du Sud
Australopithecus Africanus, crâne reconnu de l'espèce éteinte des australopithèques, débattue comme étant un ancêtre direct des humains "modernes", retrouvé à Taung, en Afrique du Sud ©Getty - Universal History Archive
Australopithecus Africanus, crâne reconnu de l'espèce éteinte des australopithèques, débattue comme étant un ancêtre direct des humains "modernes", retrouvé à Taung, en Afrique du Sud ©Getty - Universal History Archive
Australopithecus Africanus, crâne reconnu de l'espèce éteinte des australopithèques, débattue comme étant un ancêtre direct des humains "modernes", retrouvé à Taung, en Afrique du Sud ©Getty - Universal History Archive
Publicité

Quand a-t- on découvert les œuvres d’art des hommes préhistoriques ? Comment interprétait-on ces vestiges ? A partir de quand parle-t-on de préhistoire ? Comment notre perception de cette époque diffère-t-elle en fonction du temps ?

Avec
  • Arnaud Hurel Historien, docteur en histoire contemporaine au département de préhistoire du Muséum National d’Histoire Naturelle
  • Claudine Cohen philosophe et historienne des sciences, directeur d'études à l'EHESS

Avant nous, le déluge ! La question des origines de l’humanité a longtemps trouvé des explications dans les récits mythologiques ou religieux. Il a fallu attendre le XIXème siècle, pour que les découvertes de restes humains fossiles et d’outils remettent en cause ces récits des origines.

La question de l'origine du l'homme se pose depuis des décennies…. La première problématique posée par la Préhistoire, c'est de faire exploser la chronologie courte, au profit de la chronologie longue. Ce moment de rupture de la chronologie fait exploser près de deux mille ans de concepts, d'idées… Les archéologues et les naturalistes vont travailler ensemble, mais très vite se séparer aussi et exposer leur propre idée de la Préhistoire. (Arnaud Hurel)

Publicité

Avec ces traces du passé exhumées naissait une discipline à la frontière, entre les sciences naturelles et les sciences humaines : la préhistoire qui, depuis plus de cent-cinquante ans, n’en finit pas de réécrire l’histoire d'avant l’Histoire.

"Raconte-nous une préhistoire",  c’est le retour aux origines du jour. 

La préhistoire c'est l'étude de la culture préhistorique, et la paléontologie humaine, c'est ce qui s'applique aux fossiles humains… L'art pariétal avait du mal à être accepté. On trouvera des objets de bois de rennes taillés, des petites figurines féminines… Il y a toutes sortes d'objets de l'art mobilier, d'un talent magnifique, qui font reconnaître cette capacité de l'homme préhistorique, à produire de l'art. (Claudine Cohen)

Claudine Cohen, philosophe, historienne des sciences, directrice d'études à l'EHESS et membre du Centre de Recherches sur les Arts et le Langage, et autrice de nombreux ouvrages parmi lesquels "Nos ancêtres dans les arbres. Penser l’évolution humaine" aux éditions du Seuil, avec Arnaud Hurel, historien au Muséum National d’Histoire Naturelle, auteur de "La France préhistorienne, de la Révolution à 1941" paru aux éditions du Centre National de la Recherche Scientifique, nous conteront les prémices de l'humanité.

Les références musicales :

Le titre du jour : "L'homme de Cro Magnon" par Les Quatre Barbus

Le générique de fin : "Bones" par Syd Matters

L'équipe

Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Production
Antonin Hamburger
Collaboration
Mariam Ibrahim
Collaboration
Tom Umbenstock
Collaboration
Somaya Dabbech
Réalisation
Alexandra Delbot
Alexandra Delbot
Alexandra Delbot
Production déléguée