Les savons peuvent avoir diverses origines, mais leur mode de fonctionnement est similaire :  ils lavent grâce à leurs propriétés physico-chimiques. ©Getty - MirageC
Les savons peuvent avoir diverses origines, mais leur mode de fonctionnement est similaire : ils lavent grâce à leurs propriétés physico-chimiques. ©Getty - MirageC
Les savons peuvent avoir diverses origines, mais leur mode de fonctionnement est similaire : ils lavent grâce à leurs propriétés physico-chimiques. ©Getty - MirageC
Publicité
Résumé

Qu’appelle-t-on savon ? Comment a-t-on découvert la saponification ? Quels sont les plus anciens récits relatant l’usage d’un produit nettoyant ? Quelles étaient les représentations de l'hygiène et de la propreté ?

avec :

Henri Pierre (Docteur en pharmacie, auteur de la thèse : « Une histoire du savon : hygiène, cosmétique et thérapeutique »), Lucie Roudergues (Professeure d’histoire-géographie et doctorante au Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes à l’Université Lumière Lyon 2 (LAHRA)).

En savoir plus

Mouillez vos mains, appliquez du savon, frottez quelques secondes, en insistant bien sur la zone entre vos doigts, puis rincez. On connaît ce petit geste anodin, qui nous accompagne tout particulièrement lors de cette pandémie.

"Les gaulois utilisaient un produit, ancêtre du savon, fabriqué à partir de suif de chèvre et de cendres de hêtre, dont ils se servaient, non pas pour se laver mais pour se teindre les cheveux. Cette cosmétique montre que le savon existait déjà à cette époque... Dans la Rome et Grèce Antique, le bain est employé pour des vertus de toilette corporelle, ou pour des vertus thérapeutiques, pour lutter contre certaines infections cutanées, par exemple." - Pierre Henri

Publicité

En France, chaque seconde, nous consommons 3,3 kilogrammes de savon, soit 104 mille tonnes par an et1,6 kilogramme par habitant. À l’échelle de la planète, c’est 79 kilogrammes de savon qui s’écoulent dans les lavabos chaque seconde. Il est le produit cosmétique le plus utilisé au monde. Mais cela n’a pas toujours été le cas. Avant de devenir ce produit de première nécessitée, il fut d’abord considéré comme un produit de luxe.

"Savon : entrez dans le bain" c'est notre invention du jour, une invention qui mousse. Bienvenue dans "Eurêka !".

"Au Moyen-Âge, les bains sont semblables à des sortes de piscines ou énormes baignoires, où l'on peut se baigner seul ou à plusieurs... Prendre un bain est considéré comme une activité sensuelle, de loisir, plutôt que comme une pratique d'hygiène... Au XVème siècle, on assiste à un recul de l'eau. Pour plusieurs raisons, d'abord les grandes épidémies de peste, mais aussi l'insalubrité." - Lucie Roudergues

Pour revenir sur l’histoire du savon, et par conséquent de la toilette, nous sommes avec Pierre Henri, docteur en pharmacie et auteur de la thèse "Une histoire du savon : hygiène, cosmétique et thérapeutique" et Lucie Roudergues, professeure d'histoire-géographie et doctorat au laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LAHRA) à l'Université Lumière Lyon ll.

Remerciements à Antoine Vuilloz pour la documentation musicale.

.
.
© Radio France

Retrouvez " Eurêka ! " dans un livre à paraître en novembre aux éditions Alisio / France Culture

Les références musicales

Le générique de début : BO du film "Ténèbres " par Dario Argento

La musique du jour : "Savon de toilette" par David Murray

Le générique de fin : "A Little Bit Of Soap" par The Pioneers

Références

L'équipe

Natacha Triou
Natacha Triou
Natacha Triou
Production
Alexandra Delbot
Alexandra Delbot
Alexandra Delbot
Production déléguée
Félix Levacher
Réalisation
Maria Pasquet
Collaboration
Loïc Duthoit
Collaboration
Mariam Ibrahim
Collaboration