Carte de l'Andalousie, avec Séville et Cordoue - Eau forte extraite de "Theatrum Orbis" (1671) de Frederick De Witt. ©AFP - Luisa Ricciarini/Leemage
Carte de l'Andalousie, avec Séville et Cordoue - Eau forte extraite de "Theatrum Orbis" (1671) de Frederick De Witt. ©AFP - Luisa Ricciarini/Leemage
Carte de l'Andalousie, avec Séville et Cordoue - Eau forte extraite de "Theatrum Orbis" (1671) de Frederick De Witt. ©AFP - Luisa Ricciarini/Leemage
Publicité
Résumé

Premier volet d'une Grande Traversée consacrée à l'historien Fernand Braudel. D'abord une archive de sa réception à l'Académie française, un débat sur l'histoire globale et un documentaire sur Séville.

avec :

Bernard Vincent (directeur d'études à l'EHESS), Roger Chartier (historien français rattaché au courant historiographique de l’école des Annales. Il travaille sur l’histoire du livre, de l'édition et de la lecture.), Maurice Druon, Maurice Aymard, Jacques Lévy (Géographe, directeur de la chaire “intelligence spatiale” de l’université Polytechnique Hauts-de-France), Steven Kaplan.

En savoir plus

Archive : extrait du discours de réception de Fernand Braudel à l’Académie Française par Maurice Druon, le 30 mai 1985

Pourquoi avez-vous mis si longtemps à nous rejoindre ?

Publicité

Le débat : L'histoire globale est-elle un mythe ? Comment l'histoire globale que Fernand Braudel défendait s'est imposée à lui ?

Débat : avec Maurice Aymard, Roger Chartier et Steven Kaplan

Fernand Braudel était parti d'une histoire politique, diplomatique et militaire à propos de la Méditerranée et il découvre l'histoire économique et sociale, donc cette historie globale dont il va parler ça va d'abord être une histoire totale. Maurice Aymard

Le documentaire : Séville, la porte de l'Amérique espagnole Description de Séville à l'époque de Christophe Colomb, de son essor économique et marchand au XVIème siècle et de ses relations économiques avec les Amériques. Les intervenants expliquent en quoi Séville est la première capitale de la globalisation du monde et parlent des lieux de Séville qui incarnent l'histoire globale de Fernand Braudel. La pluralité des temps et des espaces chers à l'historien.

En illustration, lecture par Claude Aufaure d' extraits de La Méditérranée et le monde méditerranéen" de Fernand Braudel.

Lieu : Séville. La Maison des Indes, La Maison des Contrats. La Tour de l’Or etc…

Intervenants s'exprimant au sujet de l’Amérique espagnole :

Carlos Alberto Gonzalez Sanchez  , spécialiste des XVI et XVIII siècles et des relations entre Séville et l’Amérique.

Manuel Herrero Sanchez , professeur à l’Université Pablo Olavide de Séville.

Roger Chartier , professeur au Collège de France.

Bernard Vincent , de la Maison des Sciences de l’Homme.

Puis entretien avec Jacques Lévy à propos de l'ouvrage qu'il a dirigé L'invention du Monde. Une géographie de la mondialisation  . Il explique pourquoi la mondialisation est un objet de géographie puisque la distance, l'échelle et le lieu en sont les concepts centraux. Il parle de l'évolution de la géographie classique vers une géographie globale intégrant les notions d'espaces et temps.

On ne peut pas simplement dire, il y a accélération du temps parce qu'il y a rétrécissement de l'espace, c'est un peu un lieu commun passablement fatigué je dirai qui consiste à dire qu'il y a une contraction de l'espace-temps ou qu'il y a une dictature des vitesses, ce genre de choses me paraît un peu disons... ça va bien quand on commence à discuter mais ce n'est pas très conceptuel, pas très théorique. Jacques Lévy

Références

L'équipe

Philippe Petit
Production
Diane Lamand
Collaboration
Franck Lilin
Réalisation