Boualem Sansal Kai Pfaffenbach (Reuters)
Boualem Sansal Kai Pfaffenbach (Reuters)
Boualem Sansal Kai Pfaffenbach (Reuters)
Publicité
Résumé

"Face à la menace, maintenant si précise, du changement climatique, face à l’espoir aussi que représente la mobilisation mondiale sur ce sujet, que peut la littérature ?"

En savoir plus

Réalisation : Nathalie Salles

« Le Chaos primitif de Boualem Sansal » 

À ce questionnement initial, posé dans un article paru dans le quotidien Libération du 26 décembre 2014, la Maison des écrivains et de la littérature apporte une réponse concrète avec Le Parlement sensible des écrivains.

Publicité

Ainsi à la demande de la Maison des écrivains et de la littérature, 30 + 1 écrivains ont composé autant de discours inédits, qu’ils auraient dus lire à l’Assemblée nationale, au cours de la journée du 14 novembre 2015. Cette séance du Parlement sensible vise à porter plus haut dans les consciences, sensiblement, par la voie de la littérature, l’urgence d’agir face aux menaces que représente le réchauffement climatique pour l’humanité. À la manière de M. Smith, sénateur idéaliste et personnage du film de Frank Capra Mr Smith goes to Washington (M. Smith au Sénat – 1939), les écrivains portent haut et fort l’engagement de la littérature. Elle, qui dit en pensant autrement, avec images et lucidité, peut permettre que soit entendu, finalement, ce qui a été recouvert par l’inanité d’un langage vidé de sens. La littérature ne cesse de dire, de prendre sur elle, avec elle, tentant de les comprendre, tous les états du monde.

France Culture s'associe à cette initiative en proposant cette semaine dans la "Vie moderne" la lecture de 5 de ces textes par leurs auteurs :* Boualem Sansal. Marie Desplechin , Agnès Desarthe, Eric Chevillard, Geneviève Brisac*

Un livre recueil de l'ensemble de ces discours" Du souffle dans les mots – 30 écrivains s’engagent pour le climat" est paru le 15 novembre 2015 aux éditions Arthaud.