La Sorbonne en 1964 ©Getty -  Keystone-France
La Sorbonne en 1964 ©Getty - Keystone-France
La Sorbonne en 1964 ©Getty - Keystone-France
Publicité
Résumé

Aucune envie de se marier ni d’avoir des enfants, le maternage et la vie de l’esprit lui semblent incompatibles. Elle est sûre que, de toute façon, elle serait une mauvaise mère. Son idéal est l’union libre d’un poème d’André Breton.

En savoir plus

"Sur cette photo en noir et blanc, au premier plan, à plat ventre,  trois filles et un garçon, seul le haut du corps est visible, le reste plongeant dans une pente. Derrière eux, deux garçons, l’un debout et penché se détache sur le ciel, l’autre est agenouillé, semblant agacer l’une des filles de son bras tendu. En fond, une vallée noyée dans une espèce de brume. Au dos de la photo : Cité universitaire. Mont-Saint-Aignan. Juin 63. Elle est la fille du milieu, aux cheveux coiffés en bandeaux à la façon de George Sand, aux épaules larges et dénudées, la plus « femme ». Les deux filles qui l’entourent sur la photo appartiennent à la bourgeoisie. Elle ne se sent pas des leurs, plus forte et plus seule. A trop les fréquenter, à les accompagner dans les surboums, elle a l’impression de déchoir. Elle ne pense pas non plus avoir rien de commun maintenant avec le monde ouvrier de son enfance, le petit commerce de ses parents. Elle est passée de l’autre côté mais ne saurait dire de quoi, derrière elle sa vie est constituée d’images sans lien.  Elle ne se sent nulle part, seulement dans le savoir et la littérature.
Plus encore qu’un moyen d’échapper à la pauvreté, les études lui paraissent l’instrument  privilégié de lutte contre l’enlisement de ce féminin qui lui inspire de la pitié, cette tentation de se perdre dans un homme qu’elle a connue, dont elle a honte. Aucune envie de se marier ni d’avoir des enfants, le maternage et la vie de l’esprit lui semblent incompatibles. Elle est sûre que, de toute façon, elle serait une mauvaise mère. Son idéal est l’union libre d’un poème d’André Breton."
Adaptation : Sophie Lemp
Réalisation: Etienne Vallès

Avec Ludmilla Mikael, Marina Moncade, Jacques Gamblin

Publicité

Prise de son et Mixage: Philippe Carminatti
Assistance technique et Montage : Matthieu Leroux
Assistante à la réalisation: Louise Loubrieu

Les années de Annie Ernaux, est publié chez Gallimard et l’œuvre intégrale est disponible dans la collection Ecoutez Lire aux Editions Gallimard

Références

L'équipe

Emmanuelle Chevrière
Conseiller(e) littéraire
Mary Simon
Collaboration