Frida Kahlo en 1939
Frida Kahlo en 1939
Frida Kahlo en 1939 ©Maxppp - Ansa
Frida Kahlo en 1939 ©Maxppp - Ansa
Frida Kahlo en 1939 ©Maxppp - Ansa
Publicité
Résumé

"Je suis allée à mon enterrement dans la pluie légère d’une fin d’après-midi, dans un autobus qui me ramenait à Coyoacán. Au coin du marché San Juan, un tram nous a foncé dessus, nous a éperonné, s’est accroché à nous. Cela n’a pas été une collision, plutôt un lent dévorement !

En savoir plus

"Je suis allée à mon enterrement dans la pluie légère d’une fin d’après-midi, dans un autobus qui me ramenait à Coyoacán. Il pleuvait à l’angle de cette rue, il pleuvait sur le carrefour de ma vie. Au coin du marché San Juan, un tram nous a foncé dessus, nous a éperonné, s’est accroché à nous. Cela n’a pas été une collision, plutôt un lent dévorement. Je me souviens de cette lenteur absurde, irréelle : le tram nous écrasait contre un mur et l’autobus se contractait, se repliait sur lui-même, se comprimait… Je n’ai pas eu peur. Tout était si absurde qu’on ne pouvait pas avoir peur. Une rampe de quatre mètres était entrée dans ma hanche. Elle m’avait transpercée comme l’épée transperce le taureau. Elle m’avait empalée. La pointe ébréchée ressortait par mon vagin. À dix-huit ans, j’ai été violée par une rampe dans cet autobus qui aurait dû me tuer sous une pluie d’or."

Montage de textes : Victoire Bourgois et Laure Egoroff
Conseillère littéraire : Emmanuelle Chevrière
Réalisation : Laure Egoroff
Avec Odille Lauria, Odja Llorca, Johanna Nizard

Publicité

Prise de son, montage, mixage : Philippe Bredin, Mathieu Touren
Assistant à la réalisation : Vivien Demeyère

Frida Kahlo par Frida Kahlo : correspondance 1922-1954, est paru aux éditions Christian Bourgois dans une traduction de Christilla Vasserot Le Journal de Frida Kahlo , est paru aux éditions du Chêne dans une traduction de Rauda Jamis Viva la Vida , de Pino Cacucci, est paru aux éditions Christian Bourgois dans une traduction de Benito Merlino

Références

L'équipe

Emmanuelle Chevrière
Conseiller(e) littéraire
Mary Simon
Collaboration