Isadora Duncan et ses élèves à berlin, en 1905
Isadora Duncan et ses élèves à berlin, en 1905 ©Getty -  ullstein bild Dtl.
Isadora Duncan et ses élèves à berlin, en 1905 ©Getty - ullstein bild Dtl.
Isadora Duncan et ses élèves à berlin, en 1905 ©Getty - ullstein bild Dtl.
Publicité

Isadora Duncan être venue en Europe "pour amener une renaissance de la religion au moyen de la danse, pour révéler la beauté et la sainteté du corps humain par l'expression de ses mouvements, et non pour distraire après-dîner des bourgeois gavés" : "Danser, c'est prier"

Isadora Duncan a quitté son Amérique natale pour l’Europe en 1899, après Londres, Paris et un triomphe à Berlin, elle décide d’aller enfin à la rencontre du pays qui est pour elle le berceau de tous les arts, l’autel sacré de l’harmonie des mouvements de l’âme et du corps. En juillet 1903, elle part pour la Grèce.

Réalisation : Laure Egoroff
Traduction : Jean Allary
Choix des extraits : Pauline Thimonnier
Conseillère littéraire : Emmanuelle Chevrière Lu par Odja Llorca
Avec la voix de Julien Allouf   Prise de son, montage et mixage : Claude Niort et Bastien Varigault
Assistante à la réalisation : Manon Dubus

Publicité