La sentence : épisode 9/10 du podcast "L'Étranger" d'Albert Camus

Vue de la vieille ville à Alger, Algérie en 1946.
Vue de la vieille ville à Alger, Algérie en 1946. ©Getty -  Keystone-France
Vue de la vieille ville à Alger, Algérie en 1946. ©Getty - Keystone-France
Vue de la vieille ville à Alger, Algérie en 1946. ©Getty - Keystone-France
Publicité

Même sur un banc d’accusé, il est toujours intéressant d’entendre parler de soi. Moi j’écoutais et j’entendais qu’on me jugeait intelligent. Mais je ne comprenais pas bien comment les qualités d’un homme ordinaire pouvaient devenir des charges écrasantes contre un coupable.

Du moins, c’était cela qui me frappait et je n’ai plus écouté le procureur jusqu’au moment où je l’ai entendu dire : « A-t-il seulement exprimé des regrets? Jamais, messieurs. Pas une seule fois au cours de l’instruction cet homme n’a paru ému de son abominable forfait. » A ce moment, il s’est tourné vers moi et m’a désigné du doigt en continuant à m’accabler sans qu’en réalité je comprenne bien pourquoi. Sans doute, je ne pouvais pas m’empêcher de reconnaître qu’il avait raison. Je ne regrettais pas beaucoup mon acte. Mais tant d’acharnement m’étonnait. J’aurais voulu essayer de lui expliquer cordialement, presque avec affection, que je n’avais jamais pu regretter vraiment quelque chose. J’étais toujours pris par ce qui allait arriver, par aujourd’hui ou par demain. Mais naturellement, dans l’état où l’on m’avait mis, je ne pouvais parler à personne sur ce ton. Je n’avais pas le droit de me montrer affectueux, d’avoir de la bonne volonté. Et j’ai essayé d’écouter encore parce que le procureur s’est mis à parler de mon âme. Il disait qu’il s’était penché sur elle et qu’il n’avait rien trouvé, messieurs les Jurés. Il disait qu’à la vérité, je n’en avais point, d’âme, et que rien d’humain, et pas un des principes moraux qui gardent le cœur des hommes ne m’était accessible."

Adaptation : David Zane Mairowitz et Nicole Marmet
Réalisation : Christine Bernard-Sugy

Publicité

Avec : Jean Michel Dupuis (Meursault), Philippe Magnan (le procureur), Guillaume de Tonquedec (l'avocat), **Philippe Houriet (**le président de la cour), Jean Claude Leguay (Raymond Sintès), Patrick Kaplan, Charles Marosi, Loïc Blanco, Raphaël Ferret, Guillaume Clessene, Danièle Rezzi, Nathalie Lacroix, Julie Monnet, Vanessa Lapierre.

Musique originale et contrebasse Hélène Labarrière
Bruitage Bertrand Amiel
Prise de son, montage, mixage : Marie-Thérèse Ferrand et Marie Dominique Bougault
Assistante à la réalisation : Anne Depelchin

Albert Camus Archives INA 9ème épisode

4 min

Vous pouvez retrouvez une version audio de L'étranger de Albert Camus dans la collection écoutez lire de Gallimard

L'équipe