L'école de danse à paris (1905) de Isadora Duncan
L'école de danse à paris (1905) de Isadora Duncan ©Getty -  ullstein bild Dtl.
L'école de danse à paris (1905) de Isadora Duncan ©Getty - ullstein bild Dtl.
L'école de danse à paris (1905) de Isadora Duncan ©Getty - ullstein bild Dtl.
Publicité

Isadora Duncan est l'une des premières à réagir à la contrainte imposée au corps par le tutu ou par les pointes. Elle danse pieds nus, voire totalement nue, et à l'extérieur. Elle est également l'une des premières à s'affranchir de la musique et à trouver sa propre musicalité interne.

Nous sommes en 1910 et Isadora Duncan vit à Paris avec ses deux enfants. Deirdre a quatre ans, elle est la fille d’une figure du théâtre moderne, Gordon Craig, avec lequel Isadora a entretenu une relation passionnelle et douloureuse. Patrick vient de naître, il est le fils de Paris Eugene Singer, homme d’affaires et héritier des machines à coudre Singer - qu’elle appelle Lohengrin dans ses mémoires. Ces deux maternités n’empêchent aucunement Isadora de poursuivre sa voie : fonder une école qui révolutionnerait la pratique de la danse en la libérant du conservatisme des conventions classiques. Elle rêve toujours d’un orchestre de danseuses qu’elle aurait formées à la libre expression de l’âme dans la beauté des corps en mouvement.

Réalisation : Laure Egoroff
Traduction : Jean Allary
Choix des extraits : Pauline Thimonnier
Conseillère littéraire : Emmanuelle Chevrière Lu par Odja Llorca
Avec la voix de Julien Allouf   Prise de son, montage et mixage : Claude Niort et Bastien Varigault
Assistante à la réalisation : Manon Dubus

Publicité