Frida Kahlo, avec un enfant en janvier 1944
Frida Kahlo, avec un enfant en janvier 1944
Frida Kahlo, avec un enfant en janvier 1944 ©Getty -  Bettmann
Frida Kahlo, avec un enfant en janvier 1944 ©Getty - Bettmann
Frida Kahlo, avec un enfant en janvier 1944 ©Getty - Bettmann
Publicité
Résumé

Moi… moi j’ai dévoré la vie. Ma vie. Mais je n’ai conçu aucune vie. À quatre reprises, j’ai conçu le fils et la fille que j’aurais voulus, mais la vie les a assassinés tandis qu’ils commençaient à bouger dans mon ventre.

En savoir plus

Coatlicue… déesse aztèque mère du Soleil et de la Lune, mère de tous les dieux, donc des hommes. C’est fascinant comme les aztèques, et encore auparavant les mayas, ont imaginé leurs divinités… ambivalentes, ambiguës, représentant l’essence du monde qui te donne d’immenses joies et des souffrances insupportables. Coatlicue est la Terre Mère, la fertilité qui génère la vie, et en même temps le monstre insatiable qui dévore tout.
Moi… moi j’ai dévoré la vie. Ma vie. Mais je n’ai conçu aucune vie.
À quatre reprises, j’ai conçu le fils et la fille que j’aurais voulus, mais la vie les a assassinés tandis qu’ils commençaient à bouger dans mon ventre. 

Montage de textes : Victoire Bourgois et Laure Egoroff Conseillère littéraire : Emmanuelle Chevrière Réalisation : Laure Egoroff Avec Odille Lauria, Odja Llorca, Johanna Nizard

Publicité

Prise de son, montage, mixage : Philippe Bredin, Mathieu Touren Assistant à la réalisation : Vivien Demeyère

Frida Kahlo par Frida Kahlo : correspondance 1922-1954, est paru aux éditions Christian Bourgois dans une traduction de Christilla Vasserot Le Journal de Frida Kahlo , est paru aux éditions du Chêne dans une traduction de Rauda Jamis Viva la Vida , de Pino Cacucci, est paru aux éditions Christian Bourgois dans une traduction de Benito Merlino

Références

L'équipe

Emmanuelle Chevrière
Conseiller(e) littéraire
Mary Simon
Collaboration