Casque sur un chantier ©Maxppp - ROCHEZ JEAN-FRANCOIS
Casque sur un chantier ©Maxppp - ROCHEZ JEAN-FRANCOIS
Casque sur un chantier ©Maxppp - ROCHEZ JEAN-FRANCOIS
Publicité
Résumé

Stephen King tente de dire à ses lecteurs qu’il n’est pas seulement un romancier qui raconte des histoires d’horreur.

En savoir plus

Stephen King aperçoit un écrivain. On ne sait pas si c’est un homme ou une femme. Est-ce Ernest Hemingway, à qui il a emprunté ses expériences viriles d’écriture, avec ce qu’il appelle le Système de Défense Hemignway (écrire = alcool + drogues) ? Ou est-ce Marguerite Yourcenar, l’écrivain français académicienne qui est sur le pas de porte de sa petite maison de l’île des Monts Déserts ? Ni l’un, ni l’autre. C’est une silhouette indescriptible. On a l’impression d’être dans un tunnel avec elle. La lumière y rentre par un trou et de près, on ne voit que son ombre. Alors peut-être s’agit-il de Richard Bachman ? Qui ? Richard Bachman, l’écrivain fantôme de Stephen King. Il est son portrait exact, sa copie conforme, son double, son alter ego, son reflet dans un écran de télévision éteinte. Comment est-ce possible ? Cette créature existe. Stephen King n’est pas schizophrène. Il l’a inventée de toutes pièces comme Mary Shelley qui donne à un docteur le pouvoir de reconstituer la vie et de créer un monstre dans son roman Frankenstein. Ou comme Stevenson et Bram Stocker qui donnent aux personnages principaux de leurs deux romans respectifs, Docteur Jekyll et Mister Hyde et Dracula, le pouvoir de se dédoubler en ingurgitant des substances : drogues, sang humain.  Alors, pour bien comprendre qui est Richard Bachman, il faut savoir qu’il tient une grande place dans la vie de Stephen King entre 1977 et 1984. Tout commence avec le succès du roman Shining qui est son premier best-seller. Stephen King a 30 ans et il a déjà publié deux romans très remarqués, Carrie et Salem et une vingtaine de nouvelles. De plus, il a beaucoup de manuscrits à disposition dont certains racontent des histoires très violentes. Alors, il se demande si en les publiant sous un nom d'emprunt, ceux-ci trouveraient un public. Tabitha, sa femme, se pose la même question : comment savoir avec certitude disent-ils en chœur, que son statut de best-seller est dû à son talent plutôt qu'à son seul nom.  La solution est de publier un livre sous un pseudonyme. Ce livre s’intitule Rage. Stephen King a déjà essayé de le publier sous le nom de Guy Pillsbury. Mais comme c’est celui de son grand-père paternel, il se rend compte qu’on peut remonter facilement jusqu’à lui. Quant au nom de John Swithen qu’il a emprunté pour signer une nouvelle policière, il n’est pas assez symbolique.
Un jour qu’il est au téléphone avec son éditeur de New American Library, il tombe sur un disque d’un groupe canadien de rock originaire de Winnipeg au Manitoba, Bachman-Turner Overdrive (BTO) et sur un roman policier de Richard Stark qui est lui-même le pseudonyme de Donald Edwin Westlake qui est né en 1933 dans le district de Brooklyn, à New York. Alors en quelques secondes, il s’inspire de l’un et l’autre et décide de s’appeler Richard Bachman. Son éditeur trouve l’idée formidable et Tabitha aussi.

Réalisation : Laure Egoroff
Conseillère littéraire Emmanuelle Chevrière 

Publicité

Avec Jean-Pierre Kalfon  et Cécile Musitelli
Prise de son, montage, mixage Manuel Couturier et Mathieu Leroux
Assistante à la réalisation  Cécile Laffon

Christophe Fiat  est né à Besançon en 1966. Cette pièce est son premier feuilleton radiophonique. C’est sa sixième création pour France Culture. Ex-professeur de philo et ex-directeur du Centre Régional du Livre de Franche-Comté, auteur de romans, de poèmes et d’essais, performer et metteur en scène, il s’intéresse aux icônes de la culture de masse afin de questionner notre besoin de croire et notre goût pour les phénomènes extrêmes. Impliqué dans la vie littéraire, il a bénéficié d’aides du Centre National du Livre et d’une bourse Stendhal pour un séjour à New York en 2004. Son texte La Jeune fille à la Bombe  est lauréat 2007 du Centre National du Théâtre. Pédagogue, il fait de nombreux workshops. En 2009, il intervient à l’école d’acteur du Théâtre National de Bretagne. Auteur associé du théâtre de Gennevilliers, il a animé les ateliers d’écriture du mardi initiés par Pascal Rambert avec l’aide des résidences d’écrivains en Île-de-France.

Livres parus : L’épopée virile de Marcel Pagnol, naïve, 2016, Cosima, femme électrique, éditions Philippe Rey (2013), Retour d'Iwaki, éditions L'Arpenteur, 2011, Héroïnes (Al Dante, 2005), La reconstitution historique, une aventure de Louise Moore (Al Dante, 2005), Stephen King Forever (Éditions du Seuil, collection Déplacement, 2008)

Ces pièces : La jeune fille à la bombe (61 ème Festival d’Avignon, 2007), Stephen King Stories (61 ème Festival d’Avignon, 2007), Rudolph Noureev Is Dead (Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis, 2009), Laurent Sauvage n’est pas une walkyrie (64 ème Festival d’Avignon en partenariat avec la SACD, Sujet à vif, 2010), Peter Pan 2010 (Espace Culturel Louis Vuitton, 2010)

Références

L'équipe

Emmanuelle Chevrière
Conseiller(e) littéraire
Mary Simon
Collaboration